vendredi 1 février à 21h

 

Après 5 ans d’expérience et 200 concerts, le groupe rennais Cut The Alligator s’agrandit et donne un grand coup d’accélérateur sur la route de la musique afro-américaine.

 

Deux chanteuses et sept musiciens nous servent un funk et une soul qui sonnent années 60 tout en gardant une belle empreinte actuelle.

 

Longuement imprégné des mantras du groove légués par ses grands maîtres (Aretha Franklin, James Brown, The Meters,…), le groupe propose aujourd’hui des compositions audacieuses et funky.

 

Cut the Alligator, c’est deux divas aux voix puissantes et sensuelles, une section rythmique en acier trempé et une armada de cuivres pour un show euphorisant.

 

 

vendredi 1 mars à 21h

 

Auteur-compositrice et chanteuse, Sandra Nkaké est une voix qui compte dans la chanson française. Après des concerts dans les plus grands festivals ainsi qu’une tournée internationale, on retrouve sur scène sa présence simple et chaleureuse.

 

Dans son dernier opus Sandra Nkaké a composé une collection de chansons épurées et élégantes, comme de petites histoires soufflées au creux de l’oreille. Inspirée par des décennies de great black music américaine, de Nina Simone aux productions R’n’B contemporaines, Sandra Nkaké impose sa voix basse et sensuelle.

 

Son album Tangerine Moon Wishes sonne comme une belle invitation à marcher sur la Lune…

 

 

Distribution : Sandra Nkaké Chant et glockenspiel - Jî Drû Flûtes et voix - Tatiana Paris Guitare et voix - Kenny Ruby Basse et voix - Thibaut Brandalise Batterie

vendredi 15 mars à 21h

 

 

Une thérapie de groupe improvisée, sans limites, sans structure et sans tabous.

 

S’il s’acharne encore à faire sauter toutes les bombes à sa portée, c’est parce que c’est encore le meilleur moyen de les désamorcer.

 

Ici, en humoriste engagé, dégagé, à la marge, en clown dérisoire ou missionnaire, il décortique l’actu et ce qu'en dit la presse : il fait sa « revue ». Sur scène, il prend les choses en mains, il attaque : les grands sujets d’actualité et les petits.

 

Tout lui est permis, surtout mettre a mal l’impunité des gens de pouvoir et des manipulateurs de l’information. En ces temps de couvre feu moral, il a trouvé un espace de liberté d’expression totale. Salvateur ! Rire de tout, en avoir le droit et le garder, parce que c’est nécessaire, politique.

 

Alévêque livre sa revue de presse actualisée chaque soir, il déchiquette le monde, sans gilet pare-balles.

 

Un vaste délire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAMEDI 27 avril à 21h

 

Hervé, personnage très banal, vient de rompre avec Madeleine.

 

Il a besoin de se confier et c’est au Président de la République qu’il choisit de s’adresser.

 

Nous sommes en 1983, le secrétariat de Mitterrand lui répond par une lettre type : « Vos remarques seront prises en considération... ».

 

Pour Hervé, une vraie correspondance débute, une amitié naît. Irrésistiblement naïf et sincère, Hervé le sait : il est l’ami du Président.

 

Une correspondance hilarante écrite par Hervé Le Tellier, membre de l'Oulipo, et incarnée par Olivier Broche des Deschiens.

 

Un spectacle burlesque et touchant, dans lequel un homme simple se taille une place dans l’Histoire, à grands coups de pieds.

 

 

Distribution : Hervé Le Tellier Ecriture - Olivier Broche Jeu - Benjamin Guillard Mise en scène - Jean Haas Scénographie - Assisté de : Juliette.

 

Coproduction : Théâtre du Gymnase-Bernardines / Marseille, Les Productions de l’Explorateur (François Morel, Valérie Lévy et Constance Quilichini), coréalisation Théâtre du Rond-Point, avec le soutien de La Comète / Châlons-en-Champagne et du fonds SACD Théâtre, création du spectacle le 16 septembre 2016 au Théâtre du Gymnase-Bernardines / Marseille, texte publié aux éditions Jean-Claude Lattès en mars 2016