Chargement en cours

HUGO AU BISTROT

18/04/2018 - 19:00 au 05/05/2018 - 19:00
En savoir plus

HUGO AU BISTROT

L’aventure de Hugo au bistrot vise à ramener le théâtre au contact direct des spectateurs, comme s’ils s’installaient là où se font les échanges du quotidien, le bistrot. Pendant une soirée, Jacques Weber chamboule les usages de ces lieux consacrés aux auteurs. Armé de son Hugo, l’acteur propose une autre façon de faire du théâtre, spontanée, impromptue.

Interprété par Jacques WEBER
Avec la participation de Magali ROSENZWEIG
Textes Victor Hugo
Adaptation Christine Weber
Production Veilleur de nuit

Du 18 avril au 5 mai 2018 à 19h (du mercredi au samedi)


  • Voilà 132 ans que Victor Hugo s’est tu et pourtant ses textes nous font plus que jamais écho. L’auteur des Misérables, du Dernier Jour d’un condamné, a mis sa plume au service du débat d’idées. Pour Jacques Weber, « Hugo voyait de mille côtés, au-dedans, au-dehors. Hugo écrit, nous parle en direct et provoque une grande conversation. Le monde le sollicite et il lui répond sur tous les modes et toutes les formes. Combien de fois son souffle, son rythme viennent au secours des tribuns de toute sorte aujourd’hui ? » A l’heure où la République se cherche, nous souhaitons redonner parole à l’un de ses héros tutélaires. Prenons le temps d’écouter « le rêveur sacré ».

    Si Hugo donne rendez-vous au spectateur au « bistrot », le gourmet est quant à lui attendu à la suite de la représentation à la table étoilée du Chef Julien Roucheteau qui proposera pour l’occasion un menu spécial en l’honneur de la pièce. Des classiques de notre gastronomie, mais aussi, des plats coups de cœur de l’acteur, comme ce pot au feu de bœuf, et ses tartines de moelles aux herbes folles, ou encore ce carré d’agneau rôti, escorté d’une viennoise verte et d’une garbure de petits légumes, en hommage au printemps. Et pour terminer tout en gourmandise, le soufflé au chocolat de la chocolaterie de l’Opéra ravira sans aucun doute toutes les papilles.

  • A PROPOS DE JACQUES WEBER 

  • Formation au Conservatoire National d’Art dramatique de Paris.
    Prix d’excellence à l’unanimité, il refuse de rentrer à la Comédie Française.
    Au théâtre il joue entre autre avec R. Hossein, J. Savary, J-L Barrault, G. Retoré, J-L Boutté, J. Lassalle, J-P Vincent, R. Planchon, H-P Cloos, P. Stein, J-LMartinelli, A.Françon. Il a mis en scène entre autres, Les Fourberies de Scapin, Le Neveu de Rameau, La Mégère apprivoisée, Monte Cristo, Le Misanthrope, Le Tartuffe, Une Journée Particulière, Cyrano de Bergerac, Phèdre, Le vieux juif blonde, Ondine.
    Au cinéma il joue entre autre sous la direction de Costa-Gavras, Y. Boisset, L. Buñuel, P.Labro, J-C Tacchella, C. Lelouch, M. Bellochio, J-P Rappeneau, E. Molinaro, P. GarnierDeferre, F. Girod, C. Corsini, E. Mouret, E. Bourdieu, Maïwenn, A. Chabat, Becker, G. Mordillat, Danis Tanovic.
    Pour la télévision il joue entre autres, Mauprat, les Rebelles, Le Comte de Monte Cristo, Les poneys sauvages, Bel ami, Antoine Rives, Joseph l’insoumis. César du meilleur second rôle dans Cyrano de Bergerac de J.P Rappeneau. Il a dirigé 6 ans le centre dramatique du 8ème à Lyon et 15 ans le centre dramatique de Nice. Il a réalisé Don Juan pour le cinéma. Le Misanthrope, Ruy Blas, Figaro pour la télévision. Il a écrit Des petits coins de paradis Ed. du Cherche Midi, Cyrano, ma vie dans la sienne et La brûlure de l’été Ed. Stock et bientôt Vivre en Bourgeois penser en demi-Dieu, biographie romanesque de Flaubert Ed.Fayard
    .


A PROPOS DE MAGALI ROSENZWEIG
 

Après avoir suivi les cours Perimony, elle participe au Misanthrope, première mise en scène de Loïc Corbery. Elle rencontre ensuite Jacques Weber qui la dirigera dans Cyrano, Phèdre et Ondine. Elle est sa partenaire dans Sacré Nom de Dieu ! et dans Débats 88 au côté de François Morel. Elle a également interprété Juliette mise en scène de François Roy ainsi que deux créations originales  de Caroline Duffau. Depuis 1999 elle prête sa voix à de nombreux personnages et chansons de dessins animés. 

 

A PROPOS DE VEILLEUR DE NUIT

 

Veilleur de Nuit est une maison de production. Elle a été créée en 2005 par Jean-Marc Giri avec le projet de développer des films documentaires de création abordant des sujets à forts enjeux et exigeants sur la forme. Veilleur de Nuit a notamment produit pour le cinéma le film de Jonathan Littell Wrong Elements sélectionné au Festival de Cannes ou encore Irak, L’ombre de la guerre d’Anne Nivat pour la télévision. En 2011, sous l’impulsion de Jean-Charles Morisseau, Veilleur de Nuit a produit pour le théâtre 11 septembre 2001 de Michel Vinaver, ainsi que le documentaire D’un 11 septembre à l’autre où le réalisateur Guy Girard suit l’aventure de lycéens de Seine-Saint-Denis qui découvrent la scène en jouant la pièce mise en scène par Arnaud Meunier, dix ans après les attentats.


 

 

 

 

Réservez

CE QU'ON ATTEND DE MOI 1. SONNY

16/05/2018 - 19:00 au 26/05/2018 - 19:00
En savoir plus

CE QU'ON ATTEND DE MOI 1. SONNY

De Vincent Guédon
Mise en scène Jeanne Desoubeaux
Avec : Jérémie Arcache, Arthur Daniel, Martial Pauliat, Cie Maurice et les autres
En partenariat avec la Maison Casarèss

Du 16 au 26 mai 2018 à 19h (du mercredi au samedi)

Ce qu'on attend de moi donne a entendre le témoignage, ou le souvenir, ou le fantasme d'un informaticien au chômage qui "un jour blanc" décide de lever une arme factice sur les employés d'une agence pour l'emploi. Une prise d'otage pour une prise de parole, car ce que désire avant tout le narrateur c'est de faire entendre ses mots, de donner a entendre une pensée, ou un texte qu'il a écrit, en tout un cas un document qui se nomme Le Mépris et la Précarité.
 

Quel est ce document, qui est cet homme, on ne le saura pas. A peine apprend-t-on le surnom qu'il se donne, quand durant ses nuits blanches il erre sur internet. Il est un parmi d'autre, un des nombreux chômeurs anonymes inscrits dans cette agence, et qui pour une fois décidé de ne pas faire ce qu'on attend de lui, de tout faire pour prendre une parole qui ne lui était ni proposée ni même possible.
 

Sonny est donc présent, sur scene, face au public, et lui raconte cette prise d'otage. Il la raconte avec beaucoup de douceur, scrupuleusement, avec une attention parfois comique, ajoutant détail sur détail, et prenant bien soin de préciser ce que chacun dit, ce que chacun répond.
 

Ce récit peut être un souvenir comme un fantasme, rien ne permet de le dire.

 

A PROPOS DE VINCENT GUÉDON

Vincent Guédon est ne le 26 avril 1968 a Château-Gontier en Mayenne. Pendant ses études en Administration Économique et Sociale puis en Lettres Modernes, il participe a la création du Théâtre Universitaire d’Angers. Il rejoint le conservatoire, puis, après quelques années a Paris, ou il participe aux ateliers de Didier George Gabily et aux cours de Veronique Nordey, il entre a l’École du Théâtre National de Bretagne. Il travaille avec plusieurs metteurs en scene, dont Cédric Gourmelon, Jean-François Sivadier, Stanislas Nordey, Guillaume Gatteau, Rachid Zanouda, Nadia Vonderheyden, Pascal Kirsh, le groupe Humanus Gruppo. Parallèlement au théâtre il écrit plusieurs textes dont Premier village, mise en scene par Cédric Gourmelon, et, pour le journal L’Impossible dirige par Michel Butel, Travail et Lettre à J.M. En 2014 il publie Ce qu’on attend de moi aux Éditions d’ores et déjà, et Le monde me quitte suivi de Proxima en 2015.
 

À PROPOS DE JEANNE DESOUBEAUX

Née en 1992, Jeanne se forme à la musique, au théâtre, à la danse (hypokhâgne, khâgne, master d'études théâtrales, conservatoires). Comme comédienne, elle a joué sous la direction de Myriam Marzouki, Bernard Sobel, Hugo Roux, Valérian Guillaume. Comme metteure en scène, elle se forme auprès de Jean-Pierre Baro et Maëlle Poésy. Directrice artistique de la compagnie lyrique Maurice et les autres, Jeanne se consacre aujourd'hui essentiellement à la mise en scène d'opéra, de concert et de théâtre musical dans différents lieux en France (Abbaye de Saintes, Festival 1001 Notes, Maison Maria Casarès, Festival Piu Di Voce...)
 

À PROPOS DE LA COMPAGNIE MAURICE ET LES AUTRES

« Maurice », c’est le fruit de la rencontre de jeunes artistes, d’univers tellement différents qu’ils n’auraient jamais pense pouvoir créer ensemble. Vidéastes, metteure en scène, chanteurs – baroque et lyriques, musiciens pop et classiques, dramaturge, scénographes, costumiers, créateur lumière... réunissez tout cela et voila Maurice. Mais ils ne sont pas tout seuls, Ravel est la (le premier), Massenet aussi, Purcell, Colette et d’autres créateurs d’hier et d’aujourd’hui.

Au départ, il y a Jeanne (Desoubeaux), comédienne et metteure en scène, disciple du « cinéma engagé » de Robert Guédiguian ; Igor (Bouin), baryton et chef de chœur, passionne par l’univers musical de Walt Disney et le monde enchante de la musique du début du XXe siècle anglaise façon John Rutter ; et Martial (Pauliat), ténor, claveciniste, directeur d’ensemble et amoureux de la musique baroque. Lui ne jure que par Batman (vraiment), la Passion selon Jean de Bach et la symphonie de chambre de Chostakovitch.

Depuis 2015, ils donnent corps a ce projet a travers des pièces comme L’enfant et les sortilèges (Maurice Ravel), Didon et Énée (Henry Purcell) ou Ce qu’on attend de moi (Vincent Guédon). Leur engagement se situe aussi auprès d’un public amateur (lycéens, écoliers, passionnés...) avec lequel ils mènent un travail artistique – constitution de chœurs, mise en scene - et qu’ils n’hésitent pas a intégrer a certaines de leur création.

La Maison Maria Casarès, Les chantiers de la création 93 (Mains d'Œuvres) apportent depuis 2016 un soutien précieux a la compagnie qui lui permet de prendre son envol.

 

Réservez

WINE MAN SHOW

30/05/2018 - 19:00 au 15/06/2018 - 19:00
En savoir plus

Savant mélange de stand up, de dégustation et de conférence, « Ni Dieux, ni Maîtres, mais du ROUGE ! » vous emmène à la découverte d’un monde fascinant, celui du vin. De voyages en anecdotes, le sommelier belge de génie, revisite l’histoire du vin à travers les siècles et les continents. De la Grèce à l’Amérique Latine, en passant par le Liban, faites le tour des vignes du monde, un verre à la main. Quelle meilleure façon d’apprendre que de s’amuser ? Et quelle plus belle façon de découvrir que de goûter ?

NI DIEUX, NI MAÎTRES MAIS DU ROUGE !
Spectacle d'Éric Boschman 
30 mai – 15 juin 2018 à 19h (relâche dimanche, lundi, mardi)

 

– Quelques repères

Eric Boschman, référence internationale en oenologie et expert gastronomique, partage ses connaissances et son amour du vin avec un enthousiasme très contagieux. Impertinent, truculent et passionné, il emprunte des chemins de traverse, rencontre des grands hommes et vous livre une version bien à lui de l’Histoire du monde. Savez-vous que le miracle de Cana (l’eau qui se transforme en vin) n’en est pas un ? Ou pourquoi les prêtres catholiques ont toujours du vin blanc dans leur calice ? Ou encore comment le vin a sauvé les colons australiens ? Pendant une heure et demie de plaisirs partagés, Eric Boschman vous invitera à goûter des bons vins tout en l’écoutant, et vous fera rire autant que voyager. Enfin, il vous fera savourer l’Histoire… savourer SON histoire du vin. 
 

> extrait vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=XTbfcZrlSv8

– A propos de l'artiste

> ERIC BOSCHMAN
 

Eric Boschman est un sommelier belge, né le 25 août 1964. Titulaire de nombreuses distinctions, dont celle de meilleur sommelier de Belgique en 1988, il est aujourd’hui une personne de référence dans l’univers du vin en Belgique, en déclinant sa passion à travers les médias et par l’organisation d’événements.
 

Inénarrable gastronome, truculent raconteur d’histoires, expert en vin comme en humour, Eric Boschman est devenu un label à lui tout seul. Connaisseur incontesté, élu meilleur sommelier de Belgique il y a bien longtemps, Eric Boschman est avant tout un épicurien, un passionné, un enthousiaste particulièrement contagieux! Elevé entre des grands-parents restaurateurs et des parents... restaurateurs, il suit sans surprise la voie familiale. Mais après l’école Hôtelière de Namur, quelques passages dans de très grandes maisons et l’ouverture de son propre resto - qui a connu bien des succès - il dérive assez vite de la salle à la cave (à vins). Et cette passion pour le vin va devenir sa marque de fabrique autant que son cheval de bataille. Presse écrite, guides gastronomiques, ouvrages dédiés aux vins connus et méconnus, mais aussi chroniques radio et télés... Il est partout, l’expert incontesté et bien sympathique qui fait aimer le vin à tous, même aux plus réfractaires. Et aujourd’hui c’est sur les planches qu’il partage cette passion, en offrant un spectacle qui s’écoute autant qu’il se déguste « Ni Dieux, ni Maîtres, mais du ROUGE ! ». Une épopée racontée par un pro un peu doux dingue, qui réécrit l’Histoire du vin à travers le monde, ou alors serait-ce l’Histoire du monde à travers le vin ?

 

– Ils en parlent

« En regardant le spectacle, je me dis ... mais oui ... c’est ça ‘ Eric Boschman ‘ c’est tout à fait ça ... le one-man show au service du vin ... de la connaissance , de la culture mais aussi beaucoup d’humour , de dérision .... de bonheur et énormément de partage ! c’est genial !. » Pierre Lemos Esteves
 

« Le Wine Man Show d’Eric Boschman vous arrachera jusqu’au dernier éclat de rire ! Ça va être grandiose ! » Le Soir

Réservez