Chargement en cours

OFFREZ UN BILLET SOLIDAIRE

19/12/2018 - 20:00 au 29/06/2019 - 19:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus
Vous aimez le théâtre, et vous désirez partager ce plaisir, cette émotion, avec ceux qui ne peuvent pas venir au théâtre ? Devenez spectateurs solidaires  !
Le dispositif est simple : vous prenez votre place, et dans le même temps, vous achetez un billet supplémentaire à 5€. Nous vous proposons de nous faire le relais entre votre don et un futur spectateur. C’est un peu de rêve que vous offrez à des personnes en difficulté. Vous prouvez ainsi que le mot Solidarité est un mot bien vivant...
 

Réservez

La grande saga Françafrique

20/03/2019 - 18:30
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

#PASSAGES 2019
MERCREDI 20 MARS 18h30
Présentation de la programmation 2019
Suivie du spectacle
Durée : 2h
(40 min de présentation + 1h20 de spectacle)

LE FESTIVAL PASSAGES

Passages est une fenêtre ouverte sur le théâtre international depuis plus de 20 ans. Installé à Metz, dans la région aux quatre frontières, Passages développe un projet singulier d’accueil de créations internationales qui fait voler en éclats les notions d’identités, de frontières et d’étrangers.
Depuis 2016, Passages organise non seulement un festival tous les ans, des ateliers, accompagne les artistes de la Grande région, mais dirige également un projet européen Bérénice. Du 10 au 19 mai 2019, retrouvez comme à l’accoutumé le festival Passages installé sur la Place de la République et dans l’ensemble des institutions culturelles de Metz dont l’Espace Bernard-Marie Koltès - Théâtre du Saulcy, pour découvrir le meilleur de la création internationale, des artistes qui proviendront d’Afrique du Sud, de Turquie, de Guyane, d’Éthiopie, de Pologne, de Hongrie etc.

Rendez-vous le 20 mars 2019 pour découvrir le programme complet et retrouvez dès à présent, page 36 à 39 de cette brochure, les spectacles proposés en coproduction avec l’Espace Bernard-Marie Koltès - Théâtre du Saulcy.

 

LE SPECTACLE
LA GRANDE SAGA FRANÇAFRIQUE
PERFORMANCE DOCUMENTAIRE, Tout public.

Tant que les lions n’auront pas leurs historiens, les histoires de chasse continueront à faire l’éloge des chasseurs. (Proverbe africain)

À l’aube des indépendances, Jacques Foccart, futur directeur des affaires africaines, découvre, dans un village abandonné du sud Dahomey, un livre ancestral qui lui procure les pouvoirs maléfiques nécessaires pour établir les réseaux occultes reliant la France à l’Afrique. Ici commence le récit de la course effrénée du pouvoir hexagonal pour garder la main mise sur les richesses de ses anciennes colonies.

La Grande saga de la françafrique convie, de 1958 à nos jours, mercenaires, politiciens, hommes d’affaires et travailleurs humanitaires à rejouer, entre tragédie, comédie musicale et documentaire, cette partie de l’histoire encore trop méconnue.


Texte & mise en scène JÉRÔME COLLOUD & NICOLAS CHAPOULIER
Avec JÉRÔME COLLOUD
En coproduction avec Passages en accord avec Les trois points de suspension

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Rencontre / Festival mondial de Théâtre de Nancy / JP Thibaudat

21/03/2019 - 18:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

LE FESTIVAL MONDIAL DU THÉÂTRE DE NANCY : UNE UTOPIE THÉÂTRALE (1963-1983)

JEUDI 21 MARS 18h30 : rencontre avec l’auteur
Suivi d’une lecture
Durée : 2h

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION

Prix Sadler 2018 de l’Académie de Stanislas

C’est à Nancy que les festivaliers et la France découvrent le Teatro Campesino, le Bread and Puppet Theatre, Bob Wilson, Tadeusz Kantor, Jerzy Grotowski, Pina Bausch, Terayama, Kazuo Õno, la Cuadra de Séville, le Teatro Comuna de Lisbonne ou encore le Brésilien Augusto Boal.

De 1963 à 1983, le Festival mondial du théâtre de Nancy, créé par Jack Lang, a bouleversé le paysage théâtral. Surfant sur la vague du théâtre universitaire en Europe, forte au début des années soixante, le Festival allait bientôt devenir mondial et professionnel, parcourant la planète pour faire venir à Nancy les nouveaux talents étrangers, et s’imposant comme un rendez-vous précieux.

Texte JEAN-PIERRE THIBAUDAT, publié aux éditions Les Solitaires intempestifs avec l’aimable autorisation de FRANÇOIS BERREUR

Soirée organisée avec la complicité de CHARLES TORDJIMAN

Présentée par JEAN-PIERRE THIBAUDAT journaliste, écrivain & Charles Tordjman

 

POUR NE PAS OUBLIER

« C’est parce que pour moi la transmission est importante que j’ai souhaité dès cette première saison rendre hommage aux hommes de théâtre qui ont contribué à faire du théâtre ce qu’il est aujourd’hui.

Avec la complicité de Charles Tordjman, j’ai eu envie de réunir quelques personnalités du théâtre universitaire autour de l’ouvrage de Jean-Pierre Thibaudat pour partager leur mémoire. »

Lee Fou Messica.

 

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

La Nuit juste avant les forêts

27/03/2019 - 18:00 au 30/03/2019 - 19:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

LA NUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS
Bernard-Marie Koltès / Catherine Marnas

Un homme […] tente de retenir par tous les mots qu’il peut trouver, un inconnu qu’il a abordé au coin d’une rue, un soir où il est seul.

Iljir Selimoski a grandi au pied d’une H.L.M., au bout des pistes d’Orly, aux portes du monde : un quartier, la cité et ses immigrés des cinq continents. Il est tombé comme par accident dans le théâtre, par un de ces accidents qui créent du sens à la vie, en lisant La Nuit juste avant les forêts, première pièce revendiquée par Bernard-Marie Koltès.

Cette œuvre singulière, écrite d’une seule longue phrase, musicale, rythmée par l’urgence de la parole, est un poignant appel à l’autre - inconnu anonyme, abordé un soir par un étranger anonyme qui parle pour le retenir.

“Étant moi-même fils d’immigré (de Macédoine), je connais ses mots, je les entends, je les comprends comme une musique familière et je sais combien il est difficile de se sentir étranger dans son propre pays.” (Iljir Selimoski)

 

A PROPOS DU PROJET

Depuis des années Iljir porte cette parole en lui et la livre comme une confession, comme un cadeau très personnel, à ceux qui comptent dans sa vie : c’est ainsi qu’il a dit ce texte à Catherine Marnas, grande connaisseuse de l’œuvre de Koltès, qui a aussitôt reconnu en Iljir cet étranger créé par Koltès. Elle le dirigera donc, avec l’exigence, la générosité et l’engagement qu’on lui connaît, dans cette aventure de vie autant que de théâtre que représente pour Iljir la nécessité de délivrer cette parole inouïe, pour la première fois, sur une scène de théâtre. À sa façon bien à lui.

La Cie Parnas

Catherine nous fait l’amitié de remonter cette pièce à l’occasion de la 4e biennale Koltès qui a pour thématique l’Exil. Quelle meilleure occasion, avec la présence d’Iljir, pour incarner cette nuit, rencontre, avec ces mots, avec cet étranger dont il est question et avec ce sentiment d’exil.Il s’agit ici aussi de porter plus loin cette notion d’exil et d’i/emigration et d’interroger aujourd’hui ce qu’elle représente pour nous.Catherine nous offre aussi la possibilité d’assister à une répétition publique, une master-class et à une rencontre autour de Bernard-Marie Koltès.

Lee Fou Messica

 

Texte BERNARD-MARIE KOLTÈS publié aux Editions de Minuit
Mise en scène CATHERINE MARNAS
Assistée de JULIEN DUVAL
Son MADAME MINIATURE
Vidéo FRANCK MANZONI
Avec la complicité artistique et amicale de SERGE BOUDIN
Avec ILJIR SÉLIMOSK

MERCREDI 27 MARS 18h Répétition publique
Suivie d’un bord de scène

JEUDI 28 MARS 18h Représentation
Suivie d’un bord de scène

VENDREDI 29 MARS 14h (en option) & 20h Représentation(s)
Suivie(s) d’un bord de scène

SAMEDI 30 MARS 14h -17h MASTER CLASS avec Catherine Marnas
19h Représentation suivie d’un bord de scène

Durée : 1h10

THÉÂTRE, Tout public
À partir de 12 ans
En coproduction avec Quai Est.

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

PROJECTION / La Nuit juste avant les forêts (Hugo Becker)

27/03/2019 - 20:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

La Nuit juste avant les forêts

Hugo Becker / France / 2016 / 100 min

Avec Hugo Becker.


Le cri de quelqu'un que l'on ne veut pas entendre, ou plutôt que l'on n'entend plus tellement il est devenu omniprésent dans notre vie de tous les jours. C'est cette voix, cet appel que nous avons voulu faire résonner. 
Un long métrage en plan séquence, la nuit dans les rues de Metz ; le texte de Bernard-Marie Koltès incarné et mis en scène par l'acteur Hugo Becker (Damsels in Distress au cinéma, Chefs et Baron noir à la télé).

Production Nouvelle Donne - Productions

Réalisation et interprétation Hugo Becker 

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Le grand entretien Catherine Marnas / Arnaud Maïsetti

28/03/2019 - 20:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

LE GRAND ENTRETIEN ARNAUD MAÏSETTI & CATHERINE MARNAS

Deux grandes figures spécialistes du théâtre de Bernard-Marie Koltès se retrouvent pour l’évoquer

Arnaud Maïsetti est né en 1983. Il a vécu à Paris, Bordeaux, et Marseille, où il enseigne les études théâtrales à l’université Aix-Marseille. Il est l’auteur du récit biographique sur la vie et l’œuvre de Bernard-Marie Koltès paru aux Editions de Minuit en 2018.

« Raconter la vie de Koltès, c’est tâcher d’écrire ainsi cette autre vie qui s’est écrite dans ce désir de se vouloir autre et dont ses pièces portent la trace. C’est tenter d’approcher l’œuvre et la vie ensemble puisqu’elles sont l’une par l’autre la réécriture ».

Directrice du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine Catherine Marnas a fondé la Compagnie dramatique Parnas dédiée presque exclusivement au répertoire contemporain. Bernard-Marie Koltès est son auteur fétiche. Elle met en scène plusieurs de ses textes en France : La Nuit juste avant les forêts, Sallinger et à l’étranger : Roberto Zucco au

Mexique et Le Retour au désert au Brésil. Catherine Marnas revendique un théâtre « populaire » et « généreux », où la représentation théâtrale se conçoit comme un acte de la pensée et source de plaisir.

Avec ARNAUD MAÏSETTI & CATHERINE MARNAS

RENCONTRE, Tout public.
ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION
En collaboration avec Quai Est

JEUDI 28 MARS 20h
Suivie d’un échange avec le public
Durée : 2h

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

JACES 48h de la création artistique

03/04/2019 - 18:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Moi, Bernard

04/04/2019 - 18:00 au 06/04/2019 - 19:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

MOI, BERNARD
Bernard-Marie Koltès / Jean de Pange & Claire Cahen

Je pars pour le Sénégal. Retourner voir où devraient être mes racines pour découvrir une nouvelle fois qu’elles n’y sont pas, et revenir ici pour prendre le temps de me les réinventer là-bas.

Moi, Bernard c’est une parole qui se balade. Le carnet de voyage d’une vie. Bernard-Marie Koltès était un voyageur obsessionnel, tout à la fois misanthrope et très attaché à ceux qu’il aimait et à qui il écrivait longuement et régulièrement. Ce qu’il fait entendre de lui-même, de son époque, des pays et des villes qu’ils traversent touche au cœur.

BERNARD-MARIE KOLTÈS

 

LE MOT DU METTEUR EN SCÈNE

Dans Moi, Bernard – d’une certaine manière – j’ose le « je ». Celui de l’auteur biensûr mais aussi le mien. Je fréquente Bernard-Marie Koltès depuis si longtemps que j’ai parfois le sentiment que nous sommes familiers. Ses pièces que j’ai montées, ses écrits qui m’ont tant marqué, son enfance messine que j’ai toujours – naïvement

il faut bien le reconnaître – voulu confondre avec la mienne...

Jean de Pange.

Adaptation pour la scène de la correspondance de Bernard-Marie Koltès, avec l’aimable autorisation de FRANÇOIS KOLTÈS
Mise en scène  JEAN DE PANGE
Collaboration artistqiue CLAIRE CAHEN,  LAURENT FRATTALE  & PAULINE COLLET
Son et vidéo CÉDRIC COLIN
Lumière PHILIPPE HARIGA
Costumes CLAIRE CAHEN & MARION DUVINAGE
Avec JEAN DE PANGE

JEUDI 04 AVRIL 18h représentation suivie d’un bord de scène

VENDREDI 05 AVRIL 14h (en option) & 20h représentation(s) suivies d’un bord de scène

SAMEDI 06 AVRIL 19h représentation suivie d’un bord de scène

Durée : 1h

THÉÂTRE, Tout public

À partir de 14 ans
En collaboration avec Quai Est.

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Dans la solitude des champs de coton

04/04/2019 - 19:30 au 05/04/2019 - 18:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON
Bernard-Marie Koltès / Vincent Goethals

THÉÂTRE, Tout public
Durée : 1h05
À partir de 12 ans

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION
En collaboration avec Quai Est.

Si vous marchez dehors, à cette heure et en ce lieu, c’est que vous désirez quelque chose que vous n’avez pas, et cette chose, moi, je peux vous la fournir.

Une rencontre entre un dealer et un client dans une ville, la nuit. Le dealer sait que le client désire « est dépendant de » quelque chose qu’il (le dealer) peut lui offrir. Il est cependant dépendant lui aussi du désir du client. Entre eux s’engage un combat « entre chien et chat », de mots, de pensée, de nerfs, qui précède l’affrontement physique.

Dans la solitude des champs de coton se passerait avant les coups, avant le véritable conflit. Le théâtre classique a souvent montré le conflit jusqu’à sa résolution, son « dénouement ». Bernard-Marie Koltès nous donnerait à voir ce qui se déroule juste avant le conflit.

Texte BERNARD-MARIE KOLTÈS
Publié aux Éditions de Minuit avec l'aimable autorisation de François Koltès

Mise en scène VINCENT GOETHALS
Avec les élèves de 3e cycle spécialisé des
C.R.R. de Metz Métropole & du Grand Nancy

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Les Chemins de traverses

06/04/2019 - 17:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

LES CHEMINS DE TRAVERSES
Création collective

Et même si l’on nous pousse au dehors de la voie que nous traçons de nos pas, même si l’on nous jette en arrière ou même s’il l’on nous tue, nous avancerons toujours.

Un chemin de traverse, c’est un chemin non balisé qui permet d’atteindre un but sans passer par les circuits officiels. C’est une voie clandestine empruntée pour rejoindre un pays. C’est une route dangereuse prise pour en fuir une autre. Ce sont plusieurs chemins qui se croisent en un point pour parfois n’en former qu’un seul.

Depuis septembre 2017, j’ai croisé plusieurs de ces chemins de traverse. Des voies qui, à un moment donné, ont rejoint la mienne alors que nous n’aurions pu, peut-être, jamais nous rencontrer.

Il s’agit de raconter l’exil, de partir de l’intime pour raconter l’universel. (...) Car si Damir, John, Diallo et Skender sont bien des demandeurs d’asile, ils sont aussi des citoyens du monde avec leurs histoires, leurs rêves et leur personnalité.

Maud Galet Lalande

Texte & interprétation
DIALLO ASIMOVIC
DIALLO
SKENDER IBRAIM
& MAUD GALET LALANDE
avec la participation de JOHN A.
Mise en voix MAUD GALET LALANDE
Surtitrage & régie MÉLANIE GERBER

SAMEDI 06 AVRIL 17h

Durée : 1h

MISE EN VOIX, Tout public
A partir de 12 ans
En collaboration avec Quai Est

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Un siècle

10/04/2019 - 20:00 au 11/04/2019 - 18:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

UN SIÈCLE Un portrait du XXe siècle et de ses enfants
Bertrand Sinapi

Je suis sûre que même si la Terre explosait en mille morceaux, que même si personne n’était encore là pour se souvenir de moi, je suis sûre, que quelque chose de ce que j’ai vécu, subsisterait.

Quand sa grand-mère est morte, Amandine a cru longtemps qu’elle avait été kidnappée par des chinois. Valéry se souvient qu’il embrassait sa tortue sur la bouche en chantant Couleur menthe à l’eau, en slip dans son salon. Augustin, comme vous sans doute, se rappelle de ce qu’il faisait le jour de la chute du Mur de Berlin, du 11 septembre 2001 ou des attentats de Paris.

Partant des souvenirs des comédiens, Bertrand SINAPI compose, à la façon de Georges PEREC, un portrait sensible du XXème siècle et de ses enfants. Le spectacle tisse des liens entre mémoire intime et collective, où chacun se reconnaîtra dans ce qu’il a de plus secret. Il mêle chansons populaires, images d’archives et confidences. On entonne avec les comédiens Jerry Lee Lewis, les Stones ou les Sparks, un cosmonaute se pose sur le plateau, un gorille danse le charleston et Mickey Mouse joue du théremin. Nos petites histoires font face à la grande, celle avec un grand H. Et elles nous chuchotent : y avez-vous une place ?

 

Texte & mise en scène BERTRAND SINAPI
Dramaturgie EMMANUEL BRETON & AMANDINE TRUFFY
Scénographie GOURY
Musique live FRÉDÉRIC FRESSON
Lumières JEAN-FRANÇOIS METTEN & VINCENT URBANI
Décor et accessoires DAVID SALVATORE
Avec AMANDINE TRUFFY
AUGUSTIN BÉCARD
VALÉRY PLANCKE

MERCREDI 10 AVRIL
14h -17h ATELIER avec Pardès rimonim (en option sur réservation)
20h représentation suivie d’un bord de scène

JEUDI 11 AVRIL 18h représentation suivie d’un bord de scène

 

THÉÂTRE MUSICAL, Tout public
À partir de 10 ans
Durée : 1h15

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Ventre (reprise)

28/05/2019 - 18:00 au 29/05/2019 - 20:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

VENTRE (reprise)
Steve Gagnon / Vincent Goethals

Un tandem fou d’amour à la croisée des chemins, dont le discours cru et franc plonge le spectateur au cœur d’une réflexion sur l’infidélité, l’orgueil et l’érosion des sentiments amoureux.

Une trahison annoncée. Un jeune couple au bord de la rupture. ELLE a commis l’irréparable. LUI est en état de choc. Mais, entre eux, la flamme demeure. Et lorsque la tristesse, les regrets, la peur et le vide se transforment en une furieuse envie de vivre, leurs deux corps deviennent une terre fertile pour planter une existence menée à grands coups d’audace, loin du confort et de la résignation.

Ventre, c’est un discours amoureux pas banal. Deux acteurs s’interpellent, s’entrechoquent, se répondent.

 

LE MOT DU METTEUR EN SCÈNE

Ventre met à nu deux jeunes adultes entiers, idéalistes, avides d’une vie pleine, d’un amour qui en vaut la peine et qui voudraient se dresser contre tout ce qui plie l’échine, ce qui est mou, convenu et satisfait. N’est-ce pas le propre de la jeunesse que d’être animé par une telle soif d’absolu et de remettre en cause l’ordre établi ?

Il serait facile de dire que oui. Sauf qu’il faut beaucoup de courage pour s’opposer au rouleau compresseur de la norme et des idées reçues. Ces deux âmes jeunes et ébranlées cherchent moins du sens qu’un sens du sacré.

Steve Gagnon signe ici un manifeste contre le cynisme et la morosité ambiante. Il lance un cri qui porte. Du genre qui ne laisse pas la conscience tranquille.

Vincent Goethals

Texte STEVE GAGNON
Mise en scène VINCENT GOETHALS
Regard chorégraphique LOUISE HAKIM
Lumières PHILIPPE CATALANO
Univers sonore BERNARD VALLÉRY
Avec JULIE SOMMERVOGEL, CLÉMENT GOETHALS

MARDI 28 MAI 18h représentation suivie d’un bord de scène

MERCREDI 29 MAI 20h représentation suivie d’un bord de scène

THÉÂTRE, Tout public
À partir de 15 ans
Durée : 1h15

 

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

J'étais dans ma maison et j'attendais la fin du monde

06/06/2019 - 18:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

J’ÉTAIS DANS MA MAISON ET J’ATTENDAIS LA FIN DU MONDE
Jean-Luc Lagarce / Vincent Goethals

Les apprentis comédiens du 3e cycle spécialisé Théâtre des C.R.R. de Metz Métropole et du Grand Nancy ont choisi d’adapter deux pièces de Jean-Luc Lagarce autour de la famille.

Louis. - Plus tard, l’année d’après – j’allais mourir à mon tour – J’ai près de trente-quatre ans maintenant et c’est à cet âge que je mourrai, l’année d’après, de nombreux mois déjà que j’attendais à ne rien faire, à tricher, à ne plus savoir, de nombreux mois que j’attendais d’en avoir fini, l’année d’après, comme on ose bouger parfois, à peine, devant un danger extrême, imperceptiblement, sans vouloir faire de bruit ou commettre un geste trop violent qui réveillerait l’ennemi et vous détruirait aussitôt, l’année d’après, malgré tout la peur, prenant ce risque et sans espoir jamais de survivre, malgré tout, l’année d’après, je décidai de retourner les voir, revenir sur mes pas, aller sur mes traces et faire le voyage, pour annoncer, lentement, avec soin, avec soin et précision, – ce que je crois – lentement, calmement, d’une manière posée – Et n’ai-je pas toujours été pour les autres et elles, tout précisément, n’ai-je pas toujours été un homme posé ? – pour annoncer, dire, seulement dire, ma mort prochaine et irrémédiable...

 

Texte JEAN-LUC LAGARCE publié aux éditions Les Solitaires intempestifs
Adaptation à partir J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne & Juste la fin du monde
Mise en scène VINCENT GOETHALS
Avec
MELINA DUMAY
ILONA GREBMEIER
CLÉMENTINE KULLMANN
CAROLINE MEYER
THÉO SCHNEIDER

JEUDI 06 JUIN 18h suivie d’un bord de scène

Théâtre, Tout public
Durée : 1h
ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION

 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

Je poussais donc le temps avec l'épaule

28/06/2019 - 20:00 au 29/06/2019 - 19:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

JE POUSSAIS DONC LE TEMPS AVEC L’ÉPAULE
Marcel Proust / Charles Tordjman

Voici venu le temps de l’enfance, celui des premiers amours, celui de maman, celui des aubépines, des frissons du sommeil, des désirs d’écrire, celui des jeunes filles qui picorent des baisers, de l’enfant chagrin que sa maman oublie et à qui une jeune fille rousse fait un bras d’honneur.

Serge Maggiani, seul en scène sait d’une façon lumineuse nous faire paradoxalement baisser les paupières pour refaire les chemins de l’enfance, des amours déçus, des félicités, des douleurs, des corps fouettés, des bals étranges, d’une grand-mère perdue….

 

LE MOT DU METTEUR EN SCÈNE

Il y a plusieurs années, j’adaptais et mettais en scène avec Serge Maggiani quelques passages d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Nous n’avons pas su résister au désir, Serge et moi-même de replonger dans ces moments d’éternité accumulés dans cette œuvre immense. Nous y revoici donc, tous deux prêts à refaire ce voyage où l’excitation se mêle à la joie de ces retrouvailles.

Nous ne savons pas encore très exactement de quels nouveaux tremblements, de quelles découvertes seront fabriqués ces nouveaux temps. Mais nous savons que l’espace de jeu en sera blanc et lumineux. Nous savons que Serge aura ce même manteau noir qui l’enveloppait dans les temps précédents. Nous savons que violons et violoncelles seront de la partie, parfois moelleux, parfois bégayants. Nous savons enfin que nous tenterons de plonger encore plus profondément dans cette étendue de langue infinie.

Charles Tordjman

 

 

Texte MARCEL PROUST
Mise en scène CHARLES TORDJMAN
Adaptation SERGE MAGGIANI d’après A la recherche du temps perdu
Scénographie VINCENT TORDJMAN
Musique VICNET
Lumières CHRISTIAN PINAUD
Costumes YOHJI YAMAMOTO
Conseillère artistique PAULINE MASSON Avec SERGE MAGGIANI

 

VENDREDI 28 JUIN 20h représentation suivie d’un bord de scène

SAMEDI 29 JUIN 19h représentation suivie d’un bord de scène

 

THÉÂTRE, Tout public
À partir de 14 ans
Durée : 1h30


#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez

ABONNEMENTS & PASS 2019

30/06/2019 - 00:00
Espace Bernard-Marie Koltès (EBMK)
Ile du Saulcy - 57000 METZ
En savoir plus

À partir de 4 spectacles, choisissez l’abonnement ! Vous gagnez un spectacle et bénéficiez des avantages suivants :

• Économisez jusqu’à 28 % sur le prix de la place

• Venez accompagné(e) : votre ami(e), collègue… bénéficie du tarif de 12 € (10 € pour le personnel UL et 5 € pour les moins de 30 ans) au lieu de 18 €.

• Ajoutez un spectacle à votre abonnement à tout moment, au tarif « abonné ».

• Bénéficiez de tarifs réduits chez nos partenaires culturels (scènes messines, le NEST Thionville...).

Pass

Le sésame qui vous permet de voir autant de spectacles qu’il vous plaira et de suivre notre saison théâtrale au gré de vos envies ou des conseils de vos amis.

Vous pouvez acheter vos Pass dès le 1er septembre et prendre vos places plus tard.

Vous pouvez acheter en priorité des places supplémentaires au tarif « abonné ».


 

#culture_UL, #ebmk, #théâtre, #saison18-19

Réservez