Chargement en cours

Pass Festival La Dive Musique 2022 -2022 : Le retour des amis ! 5 concerts du 11 au 21 Août à Seuilly, Saumur, Candes-Saint-Martin

11/08/2022 - 19:55 au 21/08/2022 - 18:00
Seuilly, Saumur, Candes-Saint-Martin
En savoir plus

 

11e édition
du 11 au 21 août 2022

Directeur artistique : Stéphane Béchy

Festival de musique ancienne de Seuilly

Seuilly (Abbaye et Manoir de La Grand’Cour) 
Candes-Saint-Martin (Collégiale)
Eglise Notre-Dame de Nantilly (Saumur)…

Le Retour des Amis !

11 août - 20h – Eglise Saint-Pierre de Seuilly

Londres 1720, l’Héritage de Corelli
Ensemble La Rêveuse
Florence Bolton, viole de gambe, Benjamin Perrot, théorbe, Sébastien Marq, flûte

13 août - 16h – Eglise Notre-Dame de Nantilly (Saumur)
Concert en triptyque
Vincent Bénard, orgue

15 août - 20h – Manoir de La Grand’Cour (Seuilly)
Voyage en Italie au XVIIe s.
Clara Pouvreau, violoncelle - Yoann Moulin, clavecin

17 août - 20h - Abbaye de Seuilly
De Mozart à Beethoven
Stéphanie-Marie Degand, violon - Daniel Isoir, pianoforte

21 août - 16h - Collégiale de Candes-Saint-Martin
Voyage en polyphonie, de Palestrina à Pärt
Ensemble Consonance
Hélène Le Corre, Juliette Perret, sopranos, Madeleine Bazola-Minori, mezzo soprano, Vincent Lièvre-Picard, ténor, François Bazola, basse et direction musicale

 2022 : Le retour des amis !
Après un 10e anniversaire consacré à Bach, La Dive Musique, pour sa 11e édition, sera ravie d’accueillir des artistes amis, que le public apprécie pour d’heureuses retrouvailles estivales…

La Dive Musique a pour objectif de créer une émulation autour de la musique ancienne et baroque et de permettre ainsi au plus grand nombre de venir la découvrir… et l’aimer ! Elle oeuvre au coeur du pays de Rabelais. Son « épicentre » est à Seuilly, village natal du grand écrivain. Chaque année le festival, investit des lieux de patrimoine, publics et privés, intimes comme le manoir de La Grand’Cour à Seuilly ou grandioses comme la collégiale de Candes-Saint-Martin.
 

Programmes détaillés


Jeudi 11 août – Eglise Saint-Pierre de Seuilly – 20h

« Londres 1720, l’Héritage de Corelli »

Finger, Corelli, Haendel, Pepusch, Oswald

Ensemble La Rêveuse :
Florence Bolton, viole de gambe, Benjamin Perrot, théorbe, Sébastien Marq, flûte

C’est La Rêveuse qui, pour son retour en Touraine, ouvrira la 11e édition du Festival de La Dive Musique, le 11 août 2021 prochain (20h). La Rêveuse se propose de nous faire voyager dans le temps et découvrir la Londres musicale de 1720 avec Corelli et ses héritiers

Programme :

  • Godfrey Finger (1655-1730) : Suite en ré mineur pour flûte et basse continue
  • Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : Ouverture de Rinaldo pour flûte et basse continue
  • Johann Christoph Pepusch (1667-1752) : Sonate en si mineur pour flûte, viole de gambe et basse continue
  • Godfrey Finger : Ground en sol majeur pour viole de gambe et basse continue
  • James Oswald (1711-1769): A Sonata of Scots Tunes
  • James Oswald : Hugar Mu Fean
  • James Oswald : The Cameronian’s Rant
  • Georg Friederich Haendel: Tornami a vagheggiar, aria pour flûte seule
  • Arcangelo Corelli (1653-1713) : Sonata VI op. 5, La Follia, pour flûte à bec et basse continue

Londres devient au XVIIIe siècle une des plus grandes capitales culturelles d'Europe. Le théâtre de Haymaket ouvre ses portes en 1705 et devient un des lieux les plus célèbres pour écouter de l'opéra italien. Ses musiciens sont en grande partie des étrangers et, parmi eux, on trouve les plus grands talents de l’époque : Georg Friedrich Haendel, Johann Christoph Pepusch ou encore Giuseppe Sammartini.
Cette période, encore largement influencée par la musique de Corelli et dynamisée par la présence de grands virtuoses dans les instruments à vent reste un âge d’or dans le domaine de la flûte à bec, pour laquelle on n’aura jamais autant publié de sonates et d’arrangements d’opéra de toute beauté.


Samedi 13 août – Eglise Notre-Dame de Nantilly (Saumur) – 16h

« Concert en triptyque »

Œuvres de L. et F. Couperin, Daquin, Rameau, Lully, Mozart…

Vincent Bénard, orgue

« Ce concert s’inscrit dans l’Itinéraire autour des Orgues proposé par la Communauté d’agglomération Saumur Val-de-Loire. »
L’organiste Vincent Bénard, qui avait été très applaudi l’année dernière, retrouvera, pour notre plus grand plaisir, le clavier du fameux orgue historique de Notre-Dame de Nantilly (Saumur) pour le 2e concert de La Dive Musique, le 13 août (20h). Une tradition de concert « hors les murs » est née… « Ce concert s’inscrit dans l’Itinéraire autour des Orgues proposé par la Communauté d’agglomération Saumur Val-de-Loire. »

Programme :

  • Louis Couperin (1626-1661) : Chaconne en sol mineur
  • François Couperin (1668-1733) : extraits de la Messe des Couvents
  • Louis Claude Daquin (1694-1772) : Noël
  • Louis Claude Daquin : Le coucou
  • Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : La poule
  • Jean-Philippe Rameau : extraits des Indes Galantes
  • Jean Baptise Lully (1632-1687) : extrait du Bourgeois Gentilhomme
  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Andante pour horloge mécanique KV 616
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Fantaisie KV 594

Pour Vincent Bénard, « Concert en triptyque » c’est de la Musique pour faire sonner l'orgue de l'église de Nantilly... Un Orgue pour faire sonner la musique des temps anciens... Une troisième voie hors du monde...
En ouverture de rideau, il nous proposera une chaconne (écrite en1658) de Louis Couperin pour entrer dans l'univers puissant de l'orgue. Puissance obtenue par le réveil de tous les tuyaux disponibles (plus de 2000 tuyaux !). Vincent Bénard puisera dans cet « amas de sons », les différents mélanges utilisés pour la suite du concert.
Le premier volet du triptyque sera liturgique avec François Couperin, neveu du précédent, qui écrivit, entre autres une Messe des couvents. Les extraits choisis présentent les principales sonorités et formes utilisées à cette période dans l'orgue français du XVIIe s. Puis Louis Claude Daquin nous transportera au temps de Noël.
En articulation avec le deuxième volet, Vincent Bénard nous propose une charnière « volatile » avec Coucou et Poule respectivement de Daquin et Rameau. Le deuxième volet sera profane avec des extraits des Indes Galantes de Rameau, dont les célèbres « Sauvages »…
Pour conclure ces deux premiers volets, Vincent Bénard nous ramènera à la sonorité puissante de l'orgue, qui agglomèrera les sonorités précédentes dans la Marche pour la cérémonie des Turcs de Lully.
Le troisième volet sera, quant à lui, intemporel avec Mozart, qui composa plusieurs pièces pour Horloge mécanique, puis l'Andante et la Fantaisie nous laisseront hors du temps, musique pure sans attribution particulière, qu'il suffit de jouer et d'écouter innocemment pour être en relation avec...


Lundi 15 août – Manoir de La Grand’Cour (Seuilly) – 20h

« Voyage en Italie au XVIIe s. »

Frescobaldi, Scipione, Ortiz, Gabrielli, Bertoli…

Clara Pouvreau, violoncelle,Yoann Moulin, clavecin

C’est au Manoir de La Grand’Cour que le Festival de La Dive Musique nous accueillera, pour un 3e concert en forme de voyage dans l’Italie du XVIIe s., le 15 août (20h). La violoncelliste tourangelle Clara Pouvreau et le claveciniste bien connu Yoann Moulin nous feront découvrir leur goût pour la musique de salon italienne du Grand Siècle.

Programme :

  • Girolamo Frescobaldi (1583-1643) : Canzona prima a basso solo « detta l’altera »
  • Girolamo Frescobaldi : Canzona terza a canto solo « detta la Donatina »
  • Stella Scipione (c.1558-1622) : Partite sopra la Romanesca
  • Diego Ortiz (c. 1510 - c. 1576) : Recercadas del Tratado de Glosas
  • Diego Ortiz : Livre 2 :Sobre el « Passamezzo Antiguo"
  • Diego Ortiz : Recercada Primera
  • Diego Ortiz : Recercada quinta
  • Diego Ortiz : Recercada Segunda
  • Girolamo Frescobaldi (1583-1643) : Toccata Prima
  • Domenico Gabrielli (1651-1690) : Ricercare n°1 Sonate en sol mineur
  • Tarquinio Merula (c.1595-1665) : Canzon
  • Giovanni Antonio Bertoli (1605-1669) : Sonata settima -Passacaglia
  • Girolamo Frescobaldi : Ricercar terzo
  • Domenico Gabrielli : Sonate en la majeur

Le répertoire italien, au coeur de ce concert, s’est beaucoup développé au XVIIe siècle pour les cordes. C’est aussi l’époque où apparait, en Italie, le « Stylus Fantasticus », magnifiquement illustré par Frescobaldi. Il s’agit d’un nouveau genre de musique, où l’inventivité, la liberté prennent le pas sur les rigueurs de l’écriture polyphonique encore très présente.

NB : le Manoir de Grand’Cour n’est pas au coeur du village. Adresse : Manoir de La Grand’Cour - 3 route de la Meslière – 37500 Seuilly


Mercredi 17 août – Abbaye de Seuilly – 20h

« De Mozart à Beethoven »

Stéphanie-Marie Degand, violon - Daniel Isoir, pianoforte

Le 17 août (20h), nos auront le plaisir de retrouver, à l’Abbaye de Seuilly, dans le cadre du 11e Festival de La Dive Musique, des amis musiciens de longue date : la violoniste Stéphanie-Marie Degand (présente lors de la première édition !) et Daniel Isoir au pianoforte. Deux grands artistes de renom pour le plus grand plaisir des mélomanes du Pays de Rabelais (et au-delà) !

Programme :

  • Wolfgang Amadeus Mozart :
    • Sonate pour piano et violon en Ut Majeur K 403
    • Sonate pour piano et violon en Sib Majeur K 454
    • Rondo pour piano en la mineur K 511
  • Ludwig van Beethoven
    • Sonate en Fa Majeur op 24 pour piano et violon « Le printemps »

Le concert est consacré au répertoire de sonates pour pianoforte et violon, ainsi qu’on aimait le dire à l’époque… C’est bien plus tard que l’on parlera de sonates pour violon et piano, avec l’idée que l’instrument à corde est accompagné par le clavier. L’équilibre subtil qu’impose le pianoforte en regard du piano moderne permettra aux auditeurs d’expérimenter la démarche de Mozart et Beethoven avec les instruments de leur époque !


Dimanche 21 août – Collégiale de Candes-Saint-Martin – 16h

« Voyage en polyphonie, de Palestrina à Pärt »

Motets, psaumes et madrigaux a capella

Ensemble Consonance :
Hélène Le Corre, Juliette Perret, sopranos
Madeleine Bazola-Minori, mezzo soprano
Vincent Lièvre-Picard, ténor
François Bazola, basse et direction musicale

Le concert de clôture de la 11e édition de la Dive Musique se tiendra, comme chaque été, dans la magnifique Collégiale de Candes-Saint-Martin (21 août, 16h). C’est l’Ensemble Consonance, qui viendra en voisin de Tours, nous faire voyager dans l’art de la polyphonie, des grands motets aux psaumes… le tout a capella. De la beauté vocale à l’état pur !

Programme :

  • Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594) : Alma redemptoris Mater // Amor, fortuna
  • Tomas Luis de Vittoria (c.1548-1611) : Gaude Maria virgo // O lux et decus
  • Luca Marenzio (1553-1599) : O dolce anima mia
  • Jan-Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) : Gaudete omnes
  • Claudio Monteverdi (1567-1643) : Ave Maria // Luci serene e chiare // Quel augellin
  • Johann Hermann Schein (1586-1630) : Herr, lass meine Klage
  • Jacques de Gouy (1610-1650) : Quand, l’esprit accablé
  • Wolfgang Amadeaus Mozart (1756-1791) : O Gottes Lamm
  • Joseph Haydn (1737-1806) : Come my soul
  • Johannes Brahms (1833-1897) : Erlaube mir // Täublein weiss
  • Francis Poulenc (1899-1963) : La bonne neige
  • Arvo Pärt (1935) : Magnificat

Ce nouveau programme, conçu spécialement par Consonance pour le Festival de La Dive Musique, et notamment pour la somptueuse architecture de la Collégiale Saint-Martin de Candes-Saint-Martin, a pour objectif d’entraîner le spectateur dans un voyage sur les ailes de la polyphonie vocale a capella.
Les chanteurs nous proposent de partir à la découverte de compositions écrites tout au long de six siècles de musique. Au cours de cette odyssée musicale, nous croiserons la route de grands compositeurs, qui ont marqué par leur génie chacune des décennies au cours desquelles ils ont vécu.
De Giovanni Pierluigi da Palestrina à Arvo Pärt, Consonance nous fera traverser nombre d’esthétiques vocales, fort différentes certes, mais dont la finalité demeure immuable et intangible : émouvoir nos cœurs et élever nos âmes.
Car la musique doit être écrite pour « la gloire de Dieu et le délassement des âmes » (JS Bach).

Réservez

« Voyage en polyphonie, de Palestrina à Pärt » Dimanche 21 août – 16h – Collégiale de Candes-Saint-Martin

21/08/2022 - 16:00 à 18:00
Collégiale de Candes-Saint-Martin
37500 Candes-Saint-Martin
En savoir plus

Dans le cadre du Festival LA DIVE MUSIQUE

.

Dimanche 21 août – Collégiale de Candes-Saint-Martin – 16h

« Voyage en polyphonie, de Palestrina à Pärt »

 

Motets, psaumes et madrigaux a capella

Ensemble Consonance :
Hélène Le Corre, Juliette Perret, sopranos
Madeleine Bazola-Minori, mezzo soprano
Vincent Lièvre-Picard, ténor
François Bazola, basse et direction musicale

Le concert de clôture de la 11e édition de la Dive Musique se tiendra, comme chaque été, dans la magnifique Collégiale de Candes-Saint-Martin (21 août, 16h). C’est l’Ensemble Consonance, qui viendra en voisin de Tours, nous faire voyager dans l’art de la polyphonie, des grands motets aux psaumes… le tout a capella. De la beauté vocale à l’état pur !

Programme :

  • Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594) : Alma redemptoris Mater // Amor, fortuna
  • Tomas Luis de Vittoria (c.1548-1611) : Gaude Maria virgo // O lux et decus
  • Luca Marenzio (1553-1599) : O dolce anima mia
  • Jan-Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) : Gaudete omnes
  • Claudio Monteverdi (1567-1643) : Ave Maria // Luci serene e chiare // Quel augellin
  • Johann Hermann Schein (1586-1630) : Herr, lass meine Klage
  • Jacques de Gouy (1610-1650) : Quand, l’esprit accablé
  • Wolfgang Amadeaus Mozart (1756-1791) : O Gottes Lamm
  • Joseph Haydn (1737-1806) : Come my soul
  • Johannes Brahms (1833-1897) : Erlaube mir // Täublein weiss
  • Francis Poulenc (1899-1963) : La bonne neige
  • Arvo Pärt (1935) : Magnificat

Ce nouveau programme, conçu spécialement par Consonance pour le Festival de La Dive Musique, et notamment pour la somptueuse architecture de la Collégiale Saint-Martin de Candes-Saint-Martin, a pour objectif d’entraîner le spectateur dans un voyage sur les ailes de la polyphonie vocale a capella.
Les chanteurs nous proposent de partir à la découverte de compositions écrites tout au long de six siècles de musique. Au cours de cette odyssée musicale, nous croiserons la route de grands compositeurs, qui ont marqué par leur génie chacune des décennies au cours desquelles ils ont vécu.
De Giovanni Pierluigi da Palestrina à Arvo Pärt, Consonance nous fera traverser nombre d’esthétiques vocales, fort différentes certes, mais dont la finalité demeure immuable et intangible : émouvoir nos cœurs et élever nos âmes.
Car la musique doit être écrite pour « la gloire de Dieu et le délassement des âmes » (JS Bach).

Réservez