Chargement en cours

LE COUPLE ET SA COMPLEXITÉ : POURQUOI C'EST SI COMPLIQUÉ L'AMOUR ?

17/09/2019 - 09:30 à 17:00
SEDAP
6 avenue Jean Bertin - 21000 DIJON
En savoir plus

Prérequis

Aucun prérequis sinon l’expérience professionnelle en matière de suivi des individus et, pour certains, des couples.

L'expérience personnelle de vie, les interrogations criantes sur la relation à deux, le lien d’attachement, le sentiment amoureux, l’intimité.

 

Objectifs de la conférence

Permettre de comprendre ce qu’est ce que nous appelons aujourd’hui « couple » : ses origines, son évolution récente.

Permettre aussi d’aider les sujets et/ou les couples à comprendre leur évolution et à dédramatiser le contexte conjugal toujours très anxiogène. Le couple est aujourd’hui le premier objet d’inquiétude de nos contemporains.

 

Contenu de la conférence

  • L’origine du couple et de la famille (sera essentiellement discuté ici la question des couples de sexes différents)
  • La récente naissance du couple (1970)
  • Les raisons des difficultés conjugales
  • Existe-t-il des conjugopathies ? Le couple n’est-il pas pathogène ?
  • Les différences hommes femmes, l’origine des malentendus… des différences existe entre hommes et femmes : code langagiers, code sexuels, qui permettent de comprendre une grande part des malentendus conjugaux

 

Méthodes pédagogiques

  • Apport théorique
  • Arguments scientifiques bio–psycho–socio–anthropologiques
  • Support PowerPoint

 

Public destinataire

Soignants, psychologues, médecins, acteurs de l’action sociale, professionnels de santé, enseignants…

 

Durée

Une conférence 6 heures.

De 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00

 

Lieu

SEDAP 6 avenue Jean Bertin – 21000 DIJON – Tram T2 : EUROPE - SIMONE VEIL

 

Ouvrage associé à la conférence

Pourquoi c’est si compliqué l'amour ? (Les Arènes, 2019)

 

Réservez

LE TRAVAIL ET LE RISQUE SUICIDAIRE

17/10/2019 - 09:30 à 17:00
SEDAP
6 avenue Jean Bertin - 21000 DIJON
En savoir plus

Le travail connait depuis le début du siècle des mutations considérables (numérique, robotique, émergence de l’intelligence artificielle) qui impactent la relation de chacun avec son métier, sa profession, sa carrière. Les relations humaines avec la hiérarchie, les collègues, les clients, les usagers, deviennent souvent conflictuelles ; des comportements inappropriés voire délictuels apparaissent au sein des collectifs de travail.

La nouvelle organisation du travail, les modes de gestion en tension, en concurrence exacerbée, le commerce mondialisé, altèrent, parfois violemment, la qualité de vie au travail.

Plutôt que de contribuer à l’émancipation des travailleurs et à la protection de leur santé, le travail, aujourd’hui, les expose à la dégradation de leur bien-être psychologique et relationnel, source d’angoisses de réactions dépressives jusqu’au suicide (tentatives et décès).

 

Cette question, au cœur de notre actualité sociale, sera abordée autour des quatre thèmes suivants :

 

1. Comprendre la crise suicidaire pour mieux la prévenir

Pendant des siècles la question du suicide n’a été abordée que sous son angle philosophique et surtout religieux. Il a fallu attendre le 19ème siècle et les médecins aliénistes pour faire le lien entre suicide et santé mentale. Ce n’est que depuis trois décennies que le concept de crise suicidaire s’est imposé dans l’approche de cette réalité humaine souvent tragique. Il a permis de mieux connaître les facteurs de risque, les facteurs de protection et les mécanismes du passage à l’acte ouvrant ainsi la voie à la prévention du suicide.

 

2. Les situations professionnelles à risque suicidaire élevé

Le changement du travail, les nouvelles exigences de qualité de vie, ont amené la société puis les législateurs, à comprendre (et à sanctionner) des situations professionnelles que l’on rassemble sous le titre de Risques Psycho- Sociaux au travail : sur stress, harcèlements (sexuel et moral), épuisement professionnel et aussi dépôts de bilans …

 

3. Les métiers et les entreprises les plus exposés

La presse tient aujourd’hui une comptabilité quasi quotidienne des suicides intervenant dans des métiers spécifiques comme les policiers, les enseignants, les agriculteurs… Il faut comprendre que ce qui fragilise l’ensemble de ces professions pour apporter des réponses adaptées.

Les entreprises en mutation (fusion, absorption, changement d’actionnaires…) connaissent des réductions massives d’emplois. Le procès France Télécom illustre depuis le mois de mai dernier les difficultés et les drames humains connus par ces entreprises.

 

4. Le chômage et le risque suicidaire

On nous annonce comme une quasi-certitude que les carrières professionnelles connaîtront obligatoirement des changements d’employeurs, donc des ruptures et des périodes de chômage (situation décrite, pour les plus démunis sous le terme de précariat). Si le travail peut être corrélé au risque suicidaire c’est bien aussi l’absence d’emplois et le chômage qui s’installe qui est souvent à l’origine du passage à l’acte suicidaire.

 

Intervenant

Michel DEBOUT est Professeur émérite de Médecine Légale et Droit de la Santé, membre de l’Observatoire National du Suicide et Ancien Membre du Conseil Economique et Social (auteur du Rapport sur le suicide (1993) et sur le Harcèlement moral au travail (2001).


 

Durée

Une conférence 6 heures.

 

De 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00

 

Lieu

SEDAP – 6 avenue Jean Bertin – 21000 DIJON – Tram T2 : EUROPE - SIMONE VEIL

 

Réservez

LE SOMMEIL, SES TROUBLES ET LEUR PRISE EN CHARGE

21/11/2019 - 09:30 à 17:00
SEDAP
6 avenue Jean Bertin - 21000 Dijon
En savoir plus

Prérequis

Aucun prérequis nécessaire.

 

Objectifs de la conférence

Apprendre à quoi sert de dormir, à repérer les troubles cachés, catégoriser les types d'insomnie, connaître les prises en charge.

 

Contenus de la conférence

- Qu'est-ce-que le sommeil ?

- À quoi sert de dormir ?

- Quels sont les troubles du sommeil ?

  • Hypersomnies : syndrome d'apnée du sommeil, narcolepsie, hypersomnie idiopathique
  • Insomnies : subjectives, objectives, causes...
  • Dyssomnies : mouvements de membres inférieurs, somniloquie, somnambulisme, énurésie, cauchemars, terreurs nocturnes...

- Dangers des benzodiazépines, servrage

- Prise en charge des troubles du sommeil

 

Intervenant

Patrick Lemoine est psychiatre, docteur en neurosciences et spécialiste du sommeil. Ancien praticien hospitalier et directeur d'enseignement clinique à l'université Claude Bernard de Lyon, il coordonne actuellement un groupe de cliniques privées. Il a publié de nombreux ouvrages consacrés au sommeil et à ses troubles, à l'anxiété et au sevrage des médicaments.

 

Public destinataire

Tout public.

 

Durée

Une conférence de 6 heures : de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00.

 

Lieu

SEDAP – 6 Avenue Jean Bertin – 21 000 DIJON  -  TRAM T2 : EUROPE

Réservez

AVOIR LA RAGE

16/01/2020 - 09:30 à 17:00
SEDAP
6 avenue Jean Bertin - 21000 DIJON
En savoir plus

« J’ai la rage ! » : ce nouveau signe de ralliement des adolescents et jeunes adultes - là où jadis l’enragé était mis à l'écart - traduit son besoin exacerbé de reconnaissance : il pousse chaque individu à donner le meilleur de lui-même et soutient sa créativité. Mais hélas cette rage peut aussi se transformer en force aveuglément destructrice.
 

Entre créer ou détruire, ce moment de basculement témoigne de la vulnérabilité du sujet: comment faire pour que cette rage trouve un chemin positif, devienne un moteur d’épanouissement ?

Daniel Marcelli, pédopsychiatre, connaît bien cette détresse des adolescents qui se sentent incompris. Ils ont besoin d'une approbation, d'une écoute attentive et durable. Mais autour d'eux rodent des séducteurs en tout genre, habiles à attiser leur rage et à la transformer en haine de l'autre. Il faut donc ne pas se fermer les yeux, savoir repérer les signes inquiétants et réagir de manière appropriée à chaque âge : autant de repères précieux que le lecteur pourra trouver dans cet ouvrage. 

 

Intervenant

Daniel Marcelli, docteur en médecine, a été de 1989 à 2014 Professeur de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent à la Faculté de Médecine de Poitiers, responsable de Pôle au Centre Hospitalier Henri Laborit. Depuis 2014, il est Professeur Emérite. Ch LH (2017). Il a développé une activité d’enseignement centrée autour de la petite enfance et de l’adolescence. Il a créé en 1991 le DIU « Médecine et Santé de l’Adolescent » dont il a été le Directeur d’enseignement jusqu’en 2003 puis en 2005, le DIU « Adolescents difficiles » sur les facultés de Limoges et Poitiers. Il a dirigé l'Ecole d'Orthophonie de Poitiers de 2009 à 2014.

Il a organisé de nombreux colloques et congrès sur Poitiers et a créé en 1999 les journées nationales de Médecine et Santé de l’Adolescent qui se tiennent chaque année (19ème rencontre en 2017). Directeur de la collection « Les âges de la vie » aux Editions Elsevier-Masson, il est, depuis 2017, président d’honneur de la Fédération Nationales des Ecoles des Parents et des Educateurs (FNEPE) après en avoir été président (2013-2017) et actuel président de la Société Française de Psychiatrie de l’Enfant, de l’Adolescent et des Professions Associées (SFPEADA) (juin 2017). Il est l’auteur de très nombreux articles et ouvrages scientifiques.

 

Durée

Une conférence de 6 heures : de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00.

 

Lieu

SEDAP – 6 Avenue Jean Bertin – 21 000 DIJON  -  TRAM T2 : EUROPE-SIMONE VEIL

Réservez