Chargement en cours

Comme si c'était hier

03/11/2020 - 20:00
Centre Wallonie-Bruxelles
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus

Mois du film documentaire 2020
Mardi 3 novembre 20h
Comme si c’était hier de Myriam Abramowicz & Esther Hoffenberg
(Belgique – 1980 – 1h26)

Copie restaurée numérique, en présence d’Esther Hoffenberg

Comment plusieurs milliers d’enfants juifs ont-ils pu échapper à la déportation et à l’extermination pendant l’occupation nazie de la Belgique? Chaque vie sauvée a son histoire. Le film retrace la solidarité qui s’est développée dans la population belge à travers les témoignages de ceux qui ont caché, placé ou aidé les enfants pourchassés, parfois au risque de leur propre vie. Témoignages aussi de ceux qui étaient ces enfants et qui, 35 ans après, racontent…

Le film a été restauré fin 2019 et sera disponible en DVD édité par Doriane Films en novembre 2020.

 

Scénario et réalisation : Myriam Abramowicz & Esther Hoffenberg
Image : Jean-Noël Gobron
Musique originale : Neige
Montage : Dominique Loreau
Conseiller artistique : Henri Colpi
Production : Ping-Pong Production avec la participation de Direction générale de la Culture et de la communication Ministère de la Communauté française de Belgique

 

Réservez

Carte blanche aux Midis de la Poésie

05/11/2020 - 13:00 à 20:00
Centre Wallonie-Bruxelles
46 rue Quincampoix - 75004 PARIS
En savoir plus

Depuis près de trois-quarts de siècle, les Midis de la Poésie s’emploient, au travers de formats thématiques et intervenant.e.s éclectiques, à faire résonner, vibrer et élargir le concept à la fois si large et si précis de poésie. Le Centre Wallonie-Bruxelles Paris leur donne carte blanche le temps d’une journée faite de wikipoétique, lectures, conférence, rencontre et exposition. 

La poésie comme un mode d’emploi du monde parce qu’elle est là quand le réel et ses contraintes manquent de termes exacts, elle trouve des images pour combler les vides de sens, pour montrer quand il est parfois si difficile de dire.

 
AU PROGRAMME


 
Exposition
13h > 16h

Projection de portraits de poétesses réalisés par Alice Khol pour les 70 ans des Midis de la Poésie. 

 

Atelier Wikipoétique participatif
13h > 16h

En compagnie de l’artiste numérique Pascale Barret, les participant.e.s sont convié.e.s à lister les autrices et poétesses éligibles, en écho au projet « Women in Red » : créer, compléter, traduire des articles, augmenter les contributions sur wikisource (pour les auteur.e.s du domaine public) et/ou débattre et s’informer autour des problématiques d’édition (règlement/ olitique, contributions, écritures, vocabulaire etc). Wikipoétique ambitionne aussi d’inviter toutes personnes qui marquent un intérêt pour la création de groupes autogérés pour l'édition d’articles de « personnes féminines ou non-binaires », pour reprendre les termes du projet des « sans pagEs », avec une attention toute particulière portée aux domaines culturels belges.

 

Lectures électriques d’un corpus composé de littérature belge contemporaine et des archives des Midis de la Poésie par Laurie Bellanca & Benjamin Chaval
18h30 > 19h

Les lectures électriques constituent une recherche-création menée par Laurie Bellanca (lecture et montage de textes) en collaboration avec Benjamin Chaval (création sonore et dispositif technique de diffusion, pure data). Cette collaboration croise littérature, performance, création sonore contextuelle et voix.
Les lectures électriques s’incarnent en un temps de création d’un corpus hétérogène, un temps de création sonore in situ et une performance. La création du corpus se réalise en dialogue avec le contexte permettant un travail de recherche et de création associant auteurs contemporains, bibliothécaires, lecteurs et éditeurs.
Comment le corps d’un livre (son texte, son objet et ses modalités de partage) peut devenir, pour un temps, support de dialogue, d’expérience sensible et de questionnement de la langue elle-même ? A la manière d’une création radiophonique en direct, les lectures performées invitent différents interlocuteurs à se saisir de ce qui fait la contemporanéité de notre littérature.


Rencontre performée avec Bwanga Pilipili et Rokia Bamba
« Luttes, lettres et forces »
19h15 > 20h

En compagnie de la DJ et artiste sonore Rokia Bamba, l’autrice et comédienne Bwanga Pilipili, vient, entre hip-hop et poésie, parler des textes qui nourrissent son travail.

 

« La poésie vient d’une cité Tout-Monde : Andromède
où le hip-hop transforme des bancs en trônes,
nos quartiers en constellations,
les jeux en rites.
où IAM nous apprend plus sur Notre Histoire que les pères de mon école jésuite.
Elle vient d’une cabane
où les Pendus de François Villon ont croisé les Poursuivants d’Édouard Glissant
où Maya Angelou est Nicky Minaj
où Ken Bugul est la source de Fatou, Léonora et les autres.
Ma poésie est Grands Lacs »


En savoir plus
 

 

Réservez

Abri ou les casanier.e.s de l’apocalypse - Silvio Palomo

07/11/2020 - 20:00 à 22:00
Centre Wallonie-Bruxelles
127-129 rue Saint-Martin - 75004 PARIS
En savoir plus

A l’issue d’une résidence au Centre Wallonie-Bruxelles, Le Comité des fêtes présente au public le fruit de ses recherches.

Tous aux abris !
Se préparer à tout, surtout au pire.
Se rassurer même si tout va bien.
Faire des plans, des listes, car tout peut arriver, n’importe quand.
En attendant, s’entraîner, s’occuper, ranger et discuter.
Il faudrait juste que quelque chose arrive pour que l’aventure commence !

Abri ou les casanier·e·s de l’apocalypse est une création conçue pour six acteur·trice·s. Ensemble, ils·elles mettront (presque) tout en œuvre pour sublimer leur quotidien et construire un abri à leur image. Bienvenue dans un monde du « au cas où » et du « pratico-pratique » où l’on tente en vain de reconstituer un simulacre du monde.

Un événement dans le cadre du cycle Espaces spéculatifs


En savoir plus : https://www.cwb.fr/le-comite-des-fetes-abri-ou-les-casanieres-de-lapocalypse

 

Réservez

Eddy Munyaneza

09/11/2020 - 18:00
Centre Wallonie-Bruxelles
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus

Mois du film documentaire 2020
Lundi 9 novembre à 18h, en présence d’Eddy Munyaneza

Histoire d’une haine manquée, un film d’Eddy Munyaneza,
(Burundi – 2010 – 26 min. – VO stf.)

Ce court métrage documentaire raconte l’histoire de son auteur, réalisateur et producteur Eddy Munyaneza. Au moment où les burundais essayent de laisser derrière leurs dos un lourd passé tragique caractérisé à plusieurs reprises par les conflits ethniques (Hutu et Tutsi) qui ont endeuillé des milliers de burundais, Eddy nous y replonge encore une fois, comme pour nous dire qu’un peuple sans passé clair est un peuple sans avenir. Comme il le dit lui-même: « Tous les burundais ont une histoire à raconter. Tous ont vécu un jour la guerre, la haine, l’amour, la faim, la misère ».

D’un côté, ce film relate une exception (qui confirme la règle) des temps durs, mais aussi contredit la version officielle et généraliste à la portée du monde entier. Ce n’est pas vrai que tous les tutsi ont tué les hutus comme non plus tous les hutus n’ont pas tué les tutsi. La preuve nous est fournie par Eddy Munyaneza en personne. Ainsi en 1993, alors que la guerre fratricide entre hutus et tutsis faisait rage au Burundi, des hutus ont sauvé de la mort leurs frères tutsis et des tutsis ont fait de même pour leurs frères hutus. Eddy et ses frères réchappent d’une mort certaine, aidés par leurs voisins hutus.

Ce film est un hymne à la fraternité et le symbole d’une cohabitation réussie. En attendant la mise en place des mécanismes de justice transitionnelle (tribunal pénal international et ou la commission nationale pour la vérité et la réconciliation) qui devront établir les faits, la responsabilité de chacun déterminant qui est victime et qui est bourreau, ce film nous relate un petit épisode que si elle s’était répétée à grande échelle, le Burundi n’aurait pas perdu un si grand nombre de ses enfants.

 

Suivi de

 

Lendemains incertains, un film d’Eddy Munyaneza
(Burundi/Belgique/France – 2018 – 1h09 – VO stf.)


Burundi, avril 2015. Les manifestations contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza rassemblent de milliers de personnes dans les rues de Bujumbura. Un coup d’état manqué plonge davantage le pays dans la répression et les violences. Des familles entières fuient le pays.
Eddy, réalisateur, filme les manifestations, puis les premières exactions et les victimes. Son engagement artistique et social fragilise son couple, disloque sa famille, qui décide de partir sans lui au Rwanda. Face à la violence qui gagne du terrain, il sera lui aussi contraint de fuir son pays.
Réfugié au Sénégal, loin des siens, il entame un long voyage intérieur, pris dans les images et les souvenirs de la crise qui secoue le Burundi.

Neuf mois plus tard, il part à la recherche de ses enfants au Rwanda. De part et d’autre de la frontière, il rencontre celles et ceux qui sont restés au Burundi ou ont choisi le chemin de l’exil. Leurs récits, souvent fragmentaires et brutaux, témoignent d’une grande incertitude…

 

Lendemains incertains
Coproduction : Neon Rouge Production, VraiVrai Films, Traces du Sud, Grand Lacs TV, TV Rennes 35 Bretagne, RTBF, avec la participation du CNC, de la Région Nouvelle-Aquitaine, du département de la Charente-Maritime, de la Procirep-Société des producteurs et de l'Angoa, de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Réservez

APRES L’USINE

16/11/2020 - 18:00
Centre Wallonie-Bruxelles
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus

Mois du film documentaire 2020
Lundi 16 novembre à 19h

APRES L’USINE de Maxime Coton, en sa présence
(Belgique – 2019 – 50 min.)

 

Image : Miléna Trivier. Son : Maxime Coton, Quentin Jacques. Montage Image : Maxime Coton, Mathieu Haesler. Montage son : Quentin Jacques. Musique : Tom Bourgeois.

Production : Bruits asbl, RTBF (Unité documentaire), Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Wallonie Image Production (WIP), avec l’aide du CCA et de la Province du Hainaut.

Hanté par des images de l’usine dans laquelle il a travaillé pendant 30 ans, Marc Coton part à la rencontre de ses anciens collègues afin de trouver réponse à une question laissée en suspens par la fermeture brutale de ce fleuron industriel : “ à présent que l’usine a fermé, que sommes-nous devenus ?”

Au gré de ce voyage introspectif, Marc, aujourd’hui sans emploi, se confronte autant à son passé qu’à un état des lieux du monde du travail dans une cité autrefois industrielle.

Sa quête est peuplée d’éclats du quotidien, de retrouvailles, d’outils géants et mystérieux, d’une fanfare loufoque, de rires gratuits, autant d’éléments qui nous rappellent la force d’un patrimoine immatériel.

 

Réservez

Sans Frapper

17/11/2020 - 18:00
Centre Wallonie-Bruxelles
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus

Mois du film documentaire 2020

SANS FRAPPER d’Alexe Poukine
(Belgique/France – 2019 – 1h25)

Témoignage et texte : Ada Leiris. Image : Elin Kirschfink. Son et Montage son : Bruno Schweisguth. Montage : Agnès Bruckert.

Avec: Conchita Paz, Epona Guillaume, Aurore Fattier, Marijke Pinoy, Marie Préchac, Sophie Sénécaut, Anne Jacob, Tristan Lamour, Noémie Boes, Maxime Maes, Yves-Marina Gnahoua, Tiphaine Gentilleau, Séverine Degilhage, Laurence Rosier.

Production : Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Alter Ego Production, Centre de l’Audiovisuel à Bruxelles (C.B.A.), Take Five, avec la RTBF (Unité Documentaires), avec l’aide du CCA, du C.N.C., de la PROCIREP - Société des Producteurs & ANGOA, du programme d'entreprise de Ciclic-Région Centre-Val de Loire, de Bip TV, du Tax Shelter du Gouvernement Fédéral belge.

Distribution France : Andana Films.

 

Prix du Jury Festival Visions du Réel Nyon 2019, Prix du meilleur long métrage documentaire Festival Dei Popoli 2019, Sélectionné à Sheffield 2019, au FID Marseille 2019, à Doc Lisboa 2019, au Dok Leipzig 2019, au FIFIB Bordeaux 2019, à la Mostra de Sao Paolo 2019, à Premiers Plans d’Angers 2020.

 

Ada a dix-neuf ans. Elle accepte d'aller dîner chez un garçon qu’elle connaît. Tout va très vite, elle ne se défend pas. Son corps est meurtri, son esprit diffracté. Le récit d’Ada se mélange à ceux d’autres, tous différents et pourtant semblables. La même sale histoire, insensée et banale.

 

 

Réservez

Effraction

20/11/2020 - 19:00 à 20:30
Centre Wallonie-Bruxelles
127-129 rue Saint-Martin - 75004 PARIS
En savoir plus

Initié par le Centre au début de l’année 2020, ce nouveau cycle est dédié aux œuvres sonores et radiophoniques. Il se déploie à raison de trois éditions par saison. La programmation est assurée par une carte blanche, accordée pour cette première édition à Aurélie Brousse.

Pour sa nouvelle soirée « Effraction », elle invite la créatrice Séverine Janssen à nous faire découvrir ses constellations sonores.

La première partie de l’événement est consacrée à une réflexion partagée sur l’utilisation du son comme outil d’écriture historiographique à l’échelle d’un territoire urbain. Que peut apporter l’enregistrement sonore à un corpus socio-historique ? Comment et pourquoi défendre une démarche systématique d’enregistrement sonore des quotidiens ? Qu’entend-t-on par archive sonore et quelles peuvent être les nouvelles formes de narrations offertes par sa fabrication et son usage ?

La deuxième partie propose un temps d’écoute de fragments sonores glanés par les habitants de Bruxelles ces vingt dernières années. Extraits de témoignages, déambulations, phonographies urbaines et paysages sonores immergeront le public dans une dimension invisible de la capitale européenne, au plus près des vies qui l’habitent.

La dernière partie, performative, consiste en une mise en voix d’un travail d’écriture plus personnel. Carnets de route, notes sur le côté, prose scandée, quel écart vertueux entre l’écrit et l’écrit-dit ? Quelles métamorphoses le secret du graphe fait-il subir au silence soudainement brisé par la prise de voix ?

 

En savoir plus https://www.cwb.fr/effraction

 

Réservez

Zénon l’insoumis

23/11/2020 - 20:00
Centre Wallonie-Bruxelles
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus

Mois du film documentaire 2020
Lundi 23 novembre à 20h, en présence de la réalisatrice et de Marie-Christine Barrault.

Zénon l’insoumis

Un film de Françoise Levie
(Belgique – 2019 – 1h07)

Scénario : Luc Jabon et Françoise Levie. Avec Marie-Christine Barrault, Johan Leysen, Angelica Ippolito. Production : Image Creation.com, Memento Production, Wild Heart Production, RTBF, avec l’aide du CCA, Wallimage et le soutien de la Loterie Nationale, du Tax Shelter, Casa Kafka Pictures.

Zénon, c’est le héros de L’Œuvre au noir, célèbre roman de Marguerite Yourcenar, paru en 1968. C’est aussi le personnage principal du film d’André Delvaux, incarné par Gian Maria Volonte pour l’adaptation cinématographique du même roman en 1988.

Mais que représente Zénon aujourd’hui ? Qu’est-il devenu ? En quoi ce philosophe, médecin, alchimiste, inventeur issu de la Renaissance et complètement fictif, peut-il nous aider à appréhender son époque, mais aussi la nôtre et ses temps incertains ?

C’est le pari de ce film audacieux et atypique.

 

 

Réservez

25 Arts Seconde - Pass 3 soirées

25/11/2020 - 18:30 au 27/11/2020 - 22:00
CWB Paris - Salle de spectacle
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus
Tropisme Films sur l’art et films d’artistes
 
Le Centre Wallonie-Bruxelles lance un nouveau cycle dédié aux films d’artistes et aux films sur l’art, 25 Arts Seconde, du 25 au 27 novembre 2020. Ses matières de recherche sont le médium et la plasticité des images en mouvement.
 
La cartographie du cinéma s’est largement métamorphosée depuis son développement et des racines adventives se forment en dehors des salles obscures. L’introduction des formes cinématographiques dans le champ de l’art contemporain a provoqué une reconfiguration des territoires de l’art. La création contemporaine se dessine ainsi, au travers d’un état poreux, avec une capacité de débordement qui dépasse sans cesse son champ d’assignation. 
 
 
Les passages et entrelacements d’un langage formel à un autre sont au cœur des films présentés et réalisés par Brognon Rollin, Páris Cannes, Saddie Choua, Amélie Derlon Cordina, Eva Giolo, Rebecca Jane Arthur, Joachim Olender, Claudia Radulescu et Stéphanie Roland.
 
 
Cette première édition a été composée avec la complicité du FRESNOY (Fr), du FID (Fr) et de WIELS (Be), qui ont accueilli et soutenu par le passé les artistes présenté.e.s dans cette première édition.
 
 
AGENDA 
25.11 > 20h
Les Joueurs (Première partie) de Joachim Olender (62 min)
Deception Island de Stéphanie Roland (13 min)
Le Dragon à deux têtes de Paris Cannes (21 min)
 
 
26.11 > 20h
Liberty: an ephemeral statue de Rebecca Jane Arthur (37 min)
A tongue called mother d’Eva Giolo (18 min)
Conversation #4, Rebecca Jane Arthur et Eva Giolo
 
 
27.11 > 20h
Le Terrier, d’Amélie Derlon Cordina (12 min)
Saints’Game, d’Amélie Derlon Cordina (50 min)
Les Choua épisode3, de Saddie Choua (26 min)

En savoir plus.

Une fois muni du PASS, pensez également à réserver (téléphone ou mail) pour chaque événement afin d'assurer votre place ! Surtout pour l'ouverture.

 

Réservez

25 Arts Seconde

26/11/2020 - 20:00 au 28/11/2020 - 20:00
CWB - Salle de cinéma
46 RUE QUINCAMPOIX - 75004 PARIS
En savoir plus
Tropisme Films sur l’art et films d’artistes
 
Le Centre Wallonie-Bruxelles lance un nouveau cycle dédié aux films d’artistes et aux films sur l’art, 25 Arts seconde, du 25 au 27 novembre 2020. Ses matières de recherche sont le médium et la plasticité des images en mouvement.
 
La cartographie du cinéma s’est largement métamorphosée depuis son développement et des racines adventives se forment en dehors des salles obscures. L’introduction des formes cinématographiques dans le champ de l’art contemporain a provoqué une reconfiguration des territoires de l’art. La création contemporaine se dessine ainsi, au travers d’un état poreux, avec une capacité de débordement qui dépasse sans cesse son champ d’assignation. 
 
 
Les passages et entrelacements d’un langage formel à un autre sont au cœur des films présentés et réalisés par Brognon Rollin, Páris Cannes, Saddie Choua, Amélie Derlon Cordina, Eva Giolo, Rebecca Jane Arthur, Joachim Olender, Claudia Radulescu et Stéphanie Roland.
 
 
Cette première édition a été composée avec la complicité du FRESNOY (Fr), du FID (Fr) et de WIELS (Be), qui ont accueilli et soutenu par le passé les artistes présenté.e.s dans cette première édition.
 
 
AGENDA 
25.11 > 20h
Les Joueurs (Première partie) de Joachim Olender (62 min)
Deception Island de Stéphanie Roland (13 min)
Le Dragon à deux têtes de Paris Cannes (21 min)
 
 
26.11 > 20h
Liberty: an ephemeral statue de Rebecca Jane Arthur (37 min)
A tongue called mother d’Eva Giolo (18 min)
Conversation #4, Rebecca Jane Arthur et Eva Giolo
 
 
27.11 > 20h
Le Terrier, d’Amélie Derlon Cordina (12 min)
Saints’Game, d’Amélie Derlon Cordina (50 min)
Les Choua épisode3, de Saddie Choua (26 min)

En savoir plus.

Réservez

Exquise Belgique #2

08/12/2020 - 19:30 à 22:00
Centre Wallonie-Bruxelles
127-129 rue Saint-Martin - 75004 PARIS
En savoir plus
Le Centre inaugure un nouveau cycle : un cercle littéraire auquel sont convié.e.s les lecteurs & lectrices qui auront envie de partager leurs impressions de lecture. 
 
Deux titres par rencontre, un binôme à lire en amont pour qui le souhaite, une heure et demie de partage durant laquelle on ne se privera pas d’attendre beaucoup des grands textes : les livres, le monde et les lecteurs ne font qu’un. 
 
Pour cette première : Georges Rodenbach, Bruges-la-morte et Caroline Lamarche, Carnets d’une soumise de province 
 
Nathalie Skowronek est l’autrice de cinq livres publiés aux éditions Arléa, Gallimard et Grasset. Elle vit entre Bruxelles et Paris et enseigne depuis 2016 à l’Atelier des écritures contemporaines de La Cambre. Son dernier roman, La carte des regrets, est paru en février 2020 aux éditions Grasset. 
 
Attention, pour des raisons d’écoute et de fluidité de la parole, la séance est réservée à 20 participant.e.s maximum. Réservation obligatoire. 
Entrée libre dans la limite des places disponibles. 
 
Réservez