Chargement en cours

Le Wayang Golek du pays Sunda / JAVA, INDONÉSIE

2017-09-29 - 20:30 au 2017-10-01 - 17:00
Foyer du Théâtre équestre Zingaro
176 Avenue Jean Jaurès - 93300 Aubervilliers
En savoir plus

Vendredi 29 et samedi 30 septembre à 20h30 / Dimanche 1er octobre à 17h

Le Wayang Golek sundanais est un théâtre de marionnettes très populaire pratiqué à l’ouest de l’île de Java, en Indonésie. Accompagné de chanteurs et d’un gamelan, instrument collectif impliquant une quinzaine de musiciens, la représentation s’articule autour de la créativité d’un seul marionnettiste, le dalang. Tenu en plein air, ce moment festif dure toute la nuit et fait converger de multiples activités.
Expérience esthétique et sociale totale, le Wayang Golek s’impose moins comme un spectacle à regarder que comme une forme particulière de vie partagée, un extraordinaire temps de fête auquel nous convie la troupe Putra Giri Harja 3 au théâtre Zingaro.

Réservez

Waed Bouhassoun & Moslem Rahal - Chant, ‘oud et ney / SYRIE

2017-09-30 - 19:00 au 2017-09-30 - 21:00
Sainte-Chapelle de Vincennes
Avenue de Paris - 94300 Vincennes
En savoir plus

Waed Bouhassoun et Moslem Rahal se sont rencontrés au Conservatoire de musique de Damas en Syrie où ils faisaient leurs études dans la même classe. Aujourd’hui chanteuse et oudiste réputée, Waed Bouhassoun mène une carrière internationale. Moslem Rahal ; quant à lui, est devenu un virtuose reconnu du ney, cette flûte des bergers et des soufis. Depuis 2012, ils travaillent ensemble et offrent des compositions qui révèlent leur sensibilité musicale commune, à travers un travail des timbres et la recherche d’une transmission de l’émotion.

Réservez

Omar Bashir - Taqâsîm de Bagdad / IRAK

2017-10-05 - 19:30
Sainte-Chapelle de Paris
8 boulevard du Palais - 75001 Paris
En savoir plus

Omar Bashir, artiste au jeu puissant et raffiné, est le seul véritable héritier du maître légendaire du ‘oud, Munir Bachir, qui est aussi son père. Formé par ce dernier, Omar Bashir s’est progressivement intéressé aux musiques classique et populaires européennes, notamment celles des Tsiganes. Aujourd’hui, il explore depuis des répertoires et des styles musicaux (flamenco, jazz, rumba) dont il cherche à mettre en avant la relation avec les maqâms (modes) arabes, à partir desquels il construit son jeu : ainsi naissent les taqâsîm, pièces improvisées qui visent à introduire et éclairer chaque mode par les variations qu’elles proposent. Omar Bashir convie ainsi l’auditeur à laisser libre cours à son imagination lors d’un voyage qui l’emmènera sur les chemins des caravanes, d'un monde qui va de l'Inde à l'Andalousie en passant par l'Irak et la Turquie. 

Réservez

El Cholo Valderrama - Le Chant des Llanos / COLOMBIE

2017-10-14 - 19:00 au 2017-10-15 - 17:00
Musée du quai Branly - Jacques Chirac
37 quai Branly - 75007 Paris
En savoir plus

Samedi 14 à 19h et dimanche 15 octobre à 17h

Entre les Andes et la mer des Caraïbes s’étendent les Llanos, région de plaines et de savanes dont les habitants, les Llaneros, sont les premiers cowboys des Amériques. Issus des peuplements indien, africain et andalou, les Llaneros revendiquent un lien fort à leur terre, à la nature et à la culture pastorale. Leur musique reflète à la fois ces attaches et ces origines : des chants de garçon vacher aux valses et fandangos, en passant par les ballades, les formes musicales de l’Espagne coloniale ont été influencées par les polyrythmies africaines. La guitare côtoie les maracas et la harpe vénézuélienne.
Orlando « El Cholo »  Valderrama a entretenu dès l’enfance une passion pour l’élevage des chevaux, tout en apprenant les mélodies et leurs poèmes dans les bals et les fêtes villageoises. Il en est progressivement devenu un interprète et compositeur reconnu, pour parvenir aujourd’hui au rang de star en Colombie et au Venezuela. El Cholo s’entoure de jeunes musiciens de renom et innovants, qui participent avec lui à renouveler les traditions musicales des Llanos.

Autour du concert : Rencontre avec El Cholo samedi 14 octobre à 16h puis projection d’un film à 17h30, concert du 15 octobre précédé d’une projection à 14h30 // En partenariat avec le Chien qui Aboie et le festival Panorama du film colombien

 

Réservez

Osvaldo Peredo - Tango du Rio de la Plata / ARGENTINE

2017-10-19 - 20:45
La Marbrerie
21 rue Alexis Lepère - 93100 Montreuil
En savoir plus

Le tango est né dans le Río de la Plata, le « fleuve d’argent », cette zone de pampa où les fleuves Paraná et Uruguay rejoignent l’océan. Musique et danse issues de des pratiques traditionnelles (candombe, tango, milonga) des populations d’esclaves africains déportés en Amérique latine, le tango s’est ensuite fait urbain, « blanc », et a beaucoup voyagé en intégrant diverses influences. À Buenos Aires coexistent aujourd’hui autant de styles de tangos que de scènes et d’ambitions artistiques contrastées.

Osvaldo Peredo, né en 1930, a connu « l’âge d’or » du tango, dans les années 1940-50, sous le régime de Perón, puis son déclin et sa rénovation (avec Piazzolla, notamment), enfin sa renaissance dans les années 1980. Son modèle est celui de Carlos Gardel, le roi du « tango-chanson » et du rubato, qui raconte la ville, ses quartiers, ses nuits et ses douleurs… Osvaldo chante pour raconter son histoire et celle de l’Argentine, à travers une dramaturgie vocale et gestuelle émouvante, servie par le jeu élégant et innovant de Tomás Bordalejo.

Ouverture des portes à 19h30 - Restauration possible sur place

Réservez

Stranbej - Musiques kurdes et turques d’Anatolie / TURQUIE

2017-11-04 - 20:30
Théâtre Berthelot
6 rue Marcelin Berthelot - 93100 Montreuil
En savoir plus

« Stranbej », pour les Turcs et les Kurdes, désigne le ménestrel : chanteur et musicien virtuose, il interprète des ballades, des louanges à un personnage ou une ville, des chants d’amour, des chants d’exil mais aussi des chants à danser remplis d’humour et de gaieté. Ce trio de musiciens traditionnels kurdes s’est formé à Paris en 2016 à la faveur d’une rencontre entre Rushen Filiztek et Neshet Kutas, tout juste arrivés de Turquie, et Mahmut Demir. Ensemble, ils perpétuent la tradition des ashik, les troubadours mystiques alévis, au travers d’un répertoire mêlant chansons kurdes, turques, et alévis, qui reflète ainsi les croisements des peuples accueillis en Anatolie au fil des siècles. Stranbej chante et joue pour le plaisir de partager avec le public un temps d’émotion, qu’ils suscitent avec brio.

Réservez

Musekiwa Chingodza - Mbira du pays Shona / ZIMBABWE

2017-11-10 - 20:30 au 2017-11-11 - 20:00
Le Mandapa
6 rue Wurtz - 75013 Paris
En savoir plus

Au Zimbabwe, en pays Shona, la mbira occupe une place centrale dans les événements de la vie familiale et communautaire. La mbira désigne à la fois l’instrument de musique et la musique rituelle, spirituelle ou festive. Musekiwa Chingodza se tient à la croisée des chemins qu’emprunte aujourd’hui la mbira au Zimbabwe. Né en 1970 au village de Mwangara, dans une famille de musiciens réputés, Musekiwa a commencé à jouer dès l’âge de cinq ans et a mené son apprentissage auprès de différents maîtres de mbira. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs musiciens de mbira, tant pour ses chants et son jeu lors de rituels – au sein desquels il se produit fréquemment – que pour ses qualités de pédagogue et de passeur de tradition, sous forme de collaborations artistiques et d’ateliers de transmission au Japon ou aux Etats-Unis. Chanteur, danseur, joueur de hochets, de marimba (xylophone) et de tambour, Musekiwa semble habité par l’énergie propitiatoire de la mbira. Il a en tous cas à cœur de la transmettre et y parvient sans peine, accompagné dans cette entreprise par son comparse et compatriote Charles Ngombengombe.

Réservez

Abid Karim, Ustâd Zainullâh Jân - Chants soufis / PAKISTAN

2017-11-18 - 20:30
Théâtre de la Ville - Espace P. Cardin
1 avenue Gabriel - 75008 Paris
En savoir plus

WEEK-END PAKISTAN AU THÉÂTRE DE LA VILLE

Le Festival de l’Imaginaire s’associe au Théâtre de la Ville pour offrir un voyage musical d’une frontière à l’autre du Pakistan, au fil de deux journées bien remplies. Abid Karim, Ustâd Zainullâh Jân et leurs musiciens ouvrent le chemin depuis le nord du pays, au chant de poèmes soufis et de l’envoûtant setâr de Chitral. Ils nous rappellent que l’Asie centrale et l’Afghanistan sont tout proches, et que les musiques du Pakistan ont intégré de nombreuses influences au cours de l’histoire. De cette diversité est née leur richesse, magistralement démontrée par par les maîtres Ustâd Abdulrahmân Surizehi et Abdul Wahid ainsi que leurs musiciens, issus

des différentes contrées du Balouchistan, cette immense région désertique qui relie l’Iran au Sindh. Après s’être laissé ensorceler au suroz et au benju par les musiques d’exorcisme, de guérison et de transe gwâti-damâli, dont Abdulrahmân Surizehi connaît tous les détours, nous plongeons dans les légendes des chants épiques de la tribu Marri, qu’escorte la double flûte en roseau narr (Mera Khân et Asgar Khân). D’est en ouest, le luth damboura nous accompagne ensuite à Kalat, au son des chants et danses populaires de Muhammad Akhtar Chanal, et enfin à Dera Bugti, où les frères Hussain réinterprètent avec bonheur l’héritage de leur père, le grand Ustâd Sachu Khân.

Autour des concerts : ateliers pour enfants, exposition, projections, dégustations

Réservez

Musiques populaires - Salon de musique / PAKISTAN

2017-11-19 - 11:00
Théâtre de la Ville - Espace P. Cardin
1 avenue Gabriel - 75008 Paris
En savoir plus

WEEK-END PAKISTAN AU THÉÂTRE DE LA VILLE

Le Festival de l’Imaginaire s’associe au Théâtre de la Ville pour offrir un voyage musical d’une frontière à l’autre du Pakistan, au fil de deux journées bien remplies. Abid Karim, Ustâd Zainullâh Jân et leurs musiciens ouvrent le chemin depuis le nord du pays, au chant de poèmes soufis et de l’envoûtant setâr de Chitral. Ils nous rappellent que l’Asie centrale et l’Afghanistan sont tout proches, et que les musiques du Pakistan ont intégré de nombreuses influences au cours de l’histoire. De cette diversité est née leur richesse, magistralement démontrée par par les maîtres Ustâd Abdulrahmân Surizehi et Abdul Wahid ainsi que leurs musiciens, issus

des différentes contrées du Balouchistan, cette immense région désertique qui relie l’Iran au Sindh. Après s’être laissé ensorceler au suroz et au benju par les musiques d’exorcisme, de guérison et de transe gwâti-damâli, dont Abdulrahmân Surizehi connaît tous les détours, nous plongeons dans les légendes des chants épiques de la tribu Marri, qu’escorte la double flûte en roseau narr (Mera Khân et Asgar Khân). D’est en ouest, le luth damboura nous accompagne ensuite à Kalat, au son des chants et danses populaires de Muhammad Akhtar Chanal, et enfin à Dera Bugti, où les frères Hussain réinterprètent avec bonheur l’héritage de leur père, le grand Ustâd Sachu Khân.

Autour des concerts : ateliers pour enfants, exposition, projections, dégustations

Réservez

Abdul Wahid, Ustâd Abdulrahmân Surizehi - Musiques de transe / PAKISTAN

2017-11-19 - 15:00
Théâtre de la Ville - Espace P. Cardin
1 avenue Gabriel - 75008 Paris
En savoir plus

WEEK-END PAKISTAN AU THÉÂTRE DE LA VILLE

Le Festival de l’Imaginaire s’associe au Théâtre de la Ville pour offrir un voyage musical d’une frontière à l’autre du Pakistan, au fil de deux journées bien remplies. Abid Karim, Ustâd Zainullâh Jân et leurs musiciens ouvrent le chemin depuis le nord du pays, au chant de poèmes soufis et de l’envoûtant setâr de Chitral. Ils nous rappellent que l’Asie centrale et l’Afghanistan sont tout proches, et que les musiques du Pakistan ont intégré de nombreuses influences au cours de l’histoire. De cette diversité est née leur richesse, magistralement démontrée par par les maîtres Ustâd Abdulrahmân Surizehi et Abdul Wahid ainsi que leurs musiciens, issus

des différentes contrées du Balouchistan, cette immense région désertique qui relie l’Iran au Sindh. Après s’être laissé ensorceler au suroz et au benju par les musiques d’exorcisme, de guérison et de transe gwâti-damâli, dont Abdulrahmân Surizehi connaît tous les détours, nous plongeons dans les légendes des chants épiques de la tribu Marri, qu’escorte la double flûte en roseau narr (Mera Khân et Asgar Khân). D’est en ouest, le luth damboura nous accompagne ensuite à Kalat, au son des chants et danses populaires de Muhammad Akhtar Chanal, et enfin à Dera Bugti, où les frères Hussain réinterprètent avec bonheur l’héritage de leur père, le grand Ustâd Sachu Khân.

Autour des concerts : ateliers pour enfants, exposition, projections, dégustations

Réservez

Marionnettes sur l'eau du Vietnam / VIETNAM

2017-11-22 - 20:00 au 2017-11-26 - 16:00
La Villette - Espace Chapiteaux
Parc de la Villette - 75019 Paris
En savoir plus

Mercredi 22 novembre à 20h
Jeudi 23 novembre à 20h
Vendredi 24 novembre à 20h
Samedi 25 novembre à 16h et 20h
Dimanche 26 novembre à 16h 

Découvert par la Maison des Cultures du Monde qui lui faisait quitter pour la première fois le Vietnam en 1984, le mua roi nûoc, littéralement « danse des marionnettes sur l’eau », est une forme d’expression millénaire, attestée dès l’an 1121. Né pour les fêtes saisonnières ponctuant les cycles agricoles au nord du Vietnam, régions où l’eau est au centre de la vie quotidienne, ce spectacle populaire représente les travaux et les jeux des villageois. Les danses des marionnettes ont failli disparaître, car elles étaient auparavant exclusivement pratiquées par des corporations d’artisans, paysans et pêcheurs qui gardaient jalousement les secrets de leur manipulation. Depuis une trentaine d’années, néanmoins, les marionnettistes traditionnels ont accepté de former de jeunes artistes qui enseignent aujourd’hui à l’Institut des Marionnettes de Hanoï. Cet art continue ainsi d’être pratiqué d’un côté par les villageois lors de divertissements populaires, et de l’autre par des troupes professionnelles dans les théâtres en ville.

Autour de l’étang du village, des scènes pleines de poésie et d’humour racontent la vie quotidienne, les croyances, les amours et les déconvenues, les disputes familiales et les compétitions, des batailles militaires aux parties de pêche, de la récolte du riz à la danse des immortelles…

Réservez

Le Then des Tày et Nùng - Triêu Thuy Tiên et sa troupe / VIETNAM

2017-12-02 - 20:00 au 2017-12-03 - 18:00
Le Mandapa
6 rue Wurtz - 75013 Paris
En savoir plus

Samedi 2 décembre à 20h et dimanche 3 décembre à 18h

Chez les peuples minoritaires Tày, Nùng et Thai des montagnes du nord du Vietnam, le Then est un ensemble de rituels à la croisée du chamanisme et des cultes de possession, pour appeler la protection d’un enfant à la naissance, la bonne récolte, prédire l’avenir…mais aussi guérir le corps et l’esprit, invoquer le pardon des dieux, ou plus simplement accompagner les moments forts de la vie familiale. Du long poème ancien dédié à l’empereur de Jade aux chants festifs contemporains, le Then a aujourd’hui investi des contextes culturels divers et inspire plus largement des créations théâtrales et dansées au Vietnam.

L’ensemble d’artistes emmené par Triêu Thuy Tiên nous propose de découvrir le Then à la fois dans ses performances rituelles, quotidienne et scéniques, toujours accompagné du luth à manche long emblématique des musiques en pays Tày, le dàn tinh.

Autour du spectacle : Projection du film « Rêves d’ouvrières » (Tran Phuong Thao, 2006) samedi 2 décembre à 18h // En partenariat avec le Comité du Film Ethnographique
Conférence-concert à la Péniche Anako dimanche 3 décembre à 11h // En partenariat avec l’association ethnomusiKa

Réservez

Tcha Limberger et le trio Kalotaszeg / ROUMANIE

2017-12-09 - 17:00 au 2017-12-09 - 19:00
Théâtre de la Ville - Les Abbesses
31 Rue des Abbesses - 75018 Paris
En savoir plus

Avec son trio, Tcha Limberger, musicien belge d’origine manouche, fait briller au firmament cette musique considérée « comme la plus belle de la musique hongroise ». Multi-instrumentiste, compositeur, chanteur, aussi à l’aise dans la musique de tradition orale que dans la musique actuelle, Tcha Limberger est accompagné par Berki Victor, basse, et Toni Rudi, brac (luth), tous deux compagnons de route pendant de très longues années du regretté maître, Neti Sándor. À la mort de ce dernier, le chant de Tcha, qui s’est lui-même beaucoup imprégné de son enseignement, les a convaincus de poursuivre encore quelques années. Un répertoire à découvrir ou redécouvrir, porté par ce trio irrésistible. 

Françoise Degeorges

Réservez

Hâfiz - Chants et musiques du Pamir / TADJIKISTAN

2017-12-14 - 20:00 au 2017-12-15 - 20:00
Théâtre de l'Alliance française
101 boulevard Raspail - 75006 Paris
En savoir plus

Hâfiz : le mot désigne au Tadjikistan le chanteur d’excellence, celui qui connaît, transmet et crée la tradition. Hâfiz, ce sont aussi quatre chanteurs polyinstrumentistes venus de différentes vallées du massif du Pamir – ce « Toit du monde » – qui ont réuni savoirs et poèmes pour partager avec le public leur attachement aux musiques du Badakhchan. Héritiers d’écoles de tradition orale différentes, les sensibilités musicales de chacun se croisent sans s’effacer, tandis qu’ils échangent leurs instruments au gré des mélodies. Qu’il s’agisse de chants sacrés et rituels, de poèmes d’amour et mystiques persans ou de chansons de fêtes et de danse, Hâfiz fait rimer création avec tradition. Leurs voix puissantes, sonores et célestes portent au-delà de leurs montagnes et chantent la destinée humaine, au rythme des luths et tambours qui accompagnent le voyage qu’ils proposent sur le chemin de la Route de la Soie.

Atelier pour musiciens confirmés à Cesson-Sévigné au Studio ZF Prod dimanche de 11h à 16h30 puis concert à 18h // En partenariat avec La Part des Anches

Réservez

Marco Oliveira / PORTUGAL

2017-12-16 - 20:30 au 2017-12-17 - 17:00
Théâtre de l'Alliance française
101, boulevard Raspail - 75006 Paris
En savoir plus

Une voix puissante, haute, un chant souple, fluide et émouvant, c’est ce qui frappe d’abord à l’écoute du fado de Marco Oliveira. Ce jeune chanteur nous entraîne irrépressiblement dans la mélancolie tour à tour douloureuse et dansante du fado, la destinée, le fatum latin... Son expérience artistique puise à des contextes de performance variés, des « maisons de fado » lisboètes à un quartet de jazz. Marco Oliveira renouvelle le fado par des compositions personnelles qui s’inscrivent dans l’héritage des plus grands fadistas, tout en se nourrissant de dialogues avec les meilleurs musiciens du « Nouveau Fado ». Consacré à Lisbonne à la fois comme l’un des meilleurs représentants du fado traditionnel, et comme un compositeur de textes et de mélodies talentueux et novateur, Marco est l’étoile montante de la nouvelle génération du fado, et sera en concert pour la première fois en France.

Réservez