Chargement en cours

Soutenez le festival "Jazz Eclats d'Email Edition 2020"

01/01/2020 - 00:00 au 31/12/2020 - 23:55
En savoir plus

Chers Amis,

Vous êtes chaque année plus nombreux à vous 
associer à la réussite du Festival, considéré parmi les évènements 
culturels majeurs de la Ville de Limoges et parmi les festivals de jazz importants de la Nouvelle-Aquitaine.
 Son Club des « Amis du Festival » stimule,
enrichit et développe les axes de collaboration et
 les initiatives bien au-delà du simple rendez vous 
musical. L’animation en Ville et en périphérie reste
 la dominante de cet évènement et nous incite à 
accroitre chaque année cette dynamique pour un
 public toujours plus nombreux. Ce Festival rassemble de jeunes découvertes devenues grands talents de la Scène Jazz française et internationale, musiciens régionaux et créations, vedettes du monde du Jazz, ce sont aussi tous les autres rendez-vous atypiques et hors contexte scénique qui marquent le temps du Festival. Du 19 au 29 novembre l’esprit d’ouverture, de curiosité, de partage guidera les pas de chacun dans une programmation très riche et spectaculaire.

Réservez

PASS FESTIVAL 2020 - 4, 6 ou 10 concerts

En savoir plus

Vous êtes fidèle au festival Eclats d'Email Jazz Edition ? Alors bénéficiez des Pass 4, 6 ou 10 concerts à des tarifs privilégiés.

Réservez

KIT MASQUE ET CHAUSSETTES FESTIVAL ECLATS D'EMAIL JAZZ EDITION

04/12/2020 - 00:00 au 31/12/2020 - 00:00
Siège Festival Eclat d'Email
1 rue Montaigne - 87000 LIMOGES
En savoir plus

kit covid 19 comprenant :
- un masque barrière de couleur noire (composition 92% de polyamide 7% de coton et 1% d'elastane)
- une paire de chausettes de couleur noire taille unique 40/45 (composition 85% de coton, 13% de polyamide, 2% d'élastane).

Kit limités à 200 pièces.

 

 

Réservez

GASPARD GUERRE QUARTET

15/12/2020 - 19:00 à 20:15
Centre Culturel Jean Gagnant
7 Avenue Jean Gagnant - 87000 Limoges
En savoir plus

Ce Quartet se révèle sous les baguettes de Gaspard Guerre, nouveau compositeur dans le paysage régional de Nouvelle Aquitaine. Diplômé de l’Excellence à l’Ecole Nationale Supérieure Dante Agostini de Bordeaux, Gaspard est un grand sensible de la vie, comme beaucoup d’Artistes, mais avec une profondeur très palpable dans son écriture et dans son travail de composition. Là encore la Musique devient cette langue universelle, comprise de tous, tout du moins accessible à tous, mais où chacun comprendra aisément que l’on est face à une histoire, un conte, une blessure, une joie.

Proposant une musique de fougue mais aussi une esthétique et des nuances parfaitement dosées où l’expression de l’improvisation est attendue, Gaspard Guerre a séduit, en janvier dernier, le Jury du Tremplin ACTION JAZZ en décrochant le Prix « Découverte » sous la présidence d’un certain … Jeff Ballard. Après un « clin d’œil » rapide lors des « Nouveaux Talents du Jazz en Nouvelle Aquitaine » présentés pour la 1ère fois lors de l’Edition 2019 du Festival Eclats D’Email Jazz Edition, il paraissait indispensable à toute notre Equipe de présenter l’évolution du travail de Gaspard Guerre et de lui faire confiance … pour notre plus grand plaisir.

Musiciens :
Gaspard Guerre : Batterie
Nicolas Ferreira : contrebasse
Louis Mardivirin : saxophone
Sébastien Lamonerie : clavier, piano

Réservez

JAMES CARTER "ORGAN TRIO"

16/12/2020 - 19:00 à 20:15
Opéra de Limoges
48 Avenue Jean Jaurès - 87000 Limoges
En savoir plus

La virtuosité singulière de James Carter fait de lui le chef de file de la nouvelle génération du saxophone. Son jeu nomade affirme le droit à une liberté de circulation entre les sons et les époques. « Je ne cherche pas à brouiller les pistes mais je refuse, proclame-t-il, de me laisser enfermer dans une image ». L’impossibilité de classifier un artiste, c’est le secret de sa longévité. Quant à sa technique, dire qu’elle est phénoménale est un euphémisme. Justesse, précision, vitesse, tout y est.

Apprenti saxophoniste à l’âge de onze ans, il étudie les leçons du trompettisteMarcus Belgrave et tourne avec Wynton Marsalis à dix-sept, et rejointLester Bowie deux ans plus tard, en 1988.

En 1993, il publie un premier album qui fait sensation, « JC on the Set ». Les trois albums suivants :« JurassicClassics », les ballades de « The Real Quiet Storm » (1994) ainsi que « Conversin’ with the Elders », sorti en 1995, sont consacrés à la relecture du vaste répertoire de ses aînés.

A partir de 1998, James diversifie son champ d’action : « In Carterian Fashion » convoite une tendance soul jazz et « Chasin’ the Gypsy » rend hommage au maître Django Reinhardt, où participe sa cousine Regina Carter, violoniste de jazz.

Trois ans plus tard, il s’intéresse à Billie Holiday avec « Gardenias for Lady Day », tandis que « Layin’ the Cut », sorti en 2000 est furieusement funky. Deux enregistrements live suivent: le magique « Live at Baker’s Keyboard Lounge », enregistré en 2004 puis « Out of Nowhere », capté en 2005.

James Carter est également un musicien très demandé etparticipe ainsi aux albums du Lincoln Center Jazz Orchestra et de Cyrus Chestnut, Frank Lowe, Julius Hemphill, Ronald Shannon Jackson, ou encore de Madeleine Peyroux.

En 2008, « PresentTense », produit par Michael Cuscuna, revisite à sa façon quelques classiques. L’année suivante, le live « Heaven on Earth » réunit avec lui le claviériste John Medeski, le bassiste Christian McBride, le guitariste Adam Rogers, ainsi que la batteur Joey Baron. C’est une nouvelle réussite mise au profit du saxophoniste aussi surdoué que boulimique.

James Carter retrouve en 2011 son Organ Trio qu’il forme avec Gerard Gibbs (orgue) et Alex White (batterie) et avec qui il se produit depuis 2004, donnant un portrait de la scène jazz de Détroit, à la fois ancrée dans ses racines et tournée vers l’avenir.

Musiciens :
James CARTER : saxophone
Gerard GIBBS : Orgue
Alex WHITE : Batterie

 

 
 

 

Réservez

YARON HERMAN SOLO

17/12/2020 - 19:00 à 20:15
Opéra de Limoges
48 rue Jean Jaures - 87000 Limoges
En savoir plus

Passionné depuis l’enfance par le basket-ball, c’est à la suite d’une blessure que Yaron Herman se tourne vers la musique et le piano plus particulièrement, dont il commence la pratique à l’âge de seize ans.

En 2003, Yaron Herman enregistre un album en duo avec le batteur Sylvain Ghio, « Takes 2 to know 1 ».

Vient ensuite la rencontre avec le Label LABORIE Jazz et une collaboration durant plusieurs années avec 3 disques d’exception, son premier album solo, intitulé « Variations », sorti en 2006. Acclamé par la critique, le disque est suivi d’une tournée qui le mène à se produire à la Cité interdite à Pékin, une première pour un pianiste de jazz. Elu talent jazz Adami en 2007, Yaron forme un trio avec le contrebassiste Matt Brewer et le batteur Gerald Cleaver, avec lequel il enregistre « A Time for Everything » (2007) où titres originaux croisent reprises étonnantes du « Toxic » de Britney Spears ou du « Message in a Bottle » de Police. Viendra ensuite « Muse » en 2009, où la rencontre entre le Trio et le Quatuor EBENE, signera parmi les plus belles pièces d’un Quatuor à cordes sur ses compositions.

Pour « Alter Ego », paru en 2012, Yaron Herman élargit son trio qu’il formait deux ans avant avec Chris Cordini (contrebasse) et Tommy Crane (batterie) à un quintet avec les renforts des saxophonistes Émile Parisien et Logan Richardson sur les onze compositions originales.

Après son album « Y »en 2017 qui a bousculé un peu les esprits, flirtant avec la chanson traditionnelle, la musique classique et développant des expérimentations vocales et sonores assez envoûtantes, il renoue en 2019 avec la formule classique du trio acoustique, accompagné de son ami de longue date, Ziv Ravitz à la batterie et Sam Minaie, un élève de Charlie Haden, à la contrebasse. Aujourd’hui, il est sans doute l’un des pianistes de jazz contemporains qui valorisent le plus la mélodie et les émotions qu’elle génère.

En octobre 2020 paraitra son nouvel album, Yaron revient à ses premières amours : c’est en solo que le pianiste israélien se produira. Une manière de développer une improvisation comme on raconte une histoire, le solo offre toutes ces libertés, et reste donc un bon format pour laisser libre cours à son imagination.

Musicien :
Yaron Herman : piano

 

Réservez

TONI GREEN

18/12/2020 - 19:00 à 20:15
Opéra de Limoges
48 Avenue Jean Jaurès - 87000 Limoges
En savoir plus

Originaire de Memphis où elle a longtemps œuvré dans l’entourage du grand Isaac Hayes, et des studios Stax, Toni Green a connu des débuts musicaux précoces. « Mon père était musicien et tout le monde venait répéter à la maison. Les Bar-Kays, backing band d’Otis Redding (!), les Mad Lads, tout ce que la ville comptait de musiciens défilait dans notre salon et notre back-yard ! ». Après avoir fait ses gammes au sein des Imported Moods, un ensemble vocal torride comme les aime sa ville, Toni rejoint l ’écurie du producteur de légende Willie Mitchell, aux côtés d’Al Green, Ann Peebles, Otis Clay ou Syl Johnson. Protégée d’Andrew Love des Memphis Horns, fidèle de Marvell Thomas (le fils de Rufus et frère de Carla, deux stars associées au prestigieux label Stax).

Elle a tourné abondamment avec Luther Ingram et les Doobie Brothers avant de se faire un nom dans l’univers des studios new-yorkais. Cette choriste recherchée pour sa maîtrise des harmonies vocales a ainsi pu côtoyer Dennis Edwards, Betty Wright, Millie Jackson, Luther Vandross.

À son retour à Memphis au milieu des années 1990, Toni décidait de franchir le pas en enregistrant plusieurs albums sous son nom, avec la bénédiction de Willie Mitchell , à ceci près que l’hégémonie du hip-hop laissait peu de place à la soul et que les recueils de la chanteuse n’ont pas connu tout le succès mérité.

« Tout ça a changé quand j ’ai enregistré l ’album « Milk & Green » avec le groupe Malted Milk sous la direction du producteur Sebastian Danchin » , clame haut et fort Toni.

La musique de Toni est un reflet fidèle de la soul du 21ème siècle telle qu’elle l’envisage, l’autorisant à se faire connaître grâce à une série de tournées à guichet fermé qui lui ont permis de fouler les meilleures scènes européennes (Marciac, La Villette, le North Sea Jazz Festival, les Nuits de Fourvière… ) au cours de trois années passées avec Malted Milk. Toni Green revient en force avec l’intention d’achever le travail entamé et de s’imposer comme la figure de proue d’une soul qui affiche son actualité tout en préservant l’héritage d’Aretha Franklin, Ann Peebles, Etta James, ou Sharon Jones.

Musiciens :
Toni GREEN : Chant
En cours de confirmation : Fender Rhodes
En cours de confirmation : Basse
En cours de confirmation : Batterie
En cours de confirmation : Guitare
En cours de confirmation : Chœur

Réservez

ERIC SÉVA

19/12/2020 - 07:15 à 08:30
IF
8 rue Charles Gide - 87000 Limoges
En savoir plus

Eric Séva grandit dans une famille où la musique est omniprésente. Il commence à cinq ans par la flûte à bec puis le saxophone à onze ans. A partir de seize ans il mène de front une double formation: au sein de l’orchestre familial le week-end, et à l’Ecole normale de musique de Paris sous la direction de Pierre Petit pendant la semaine. Il en sort avec une licence supérieure de concertiste de saxophone et un diplôme supérieur de musique de chambre.

Mais la vocation d’Eric Séva, ce sera le Jazz et l’improvisation. Un goût façonné par les rencontres qui ont jalonné son parcours, à commencer par celle avec Cabu. Voisin et ami de la famille, il conduira Eric vers le Jazz au sortir de l’École, et Jean Cabu sera ainsison« catalyseur artistique »,assemblant chez Eric tous les éléments qui allaient être déterminants par la suite.

Si les musiques improvisées sont sa priorité créative, ainsi que l’illustre son séjour au sein de l’Orchestre National de Jazz de 2005 à 2008, il n’a jamais renoncé au plaisir de la découverte en participant à l’enregistrement de plus d’une centaine d’albums porteurs de signatures aussi diverses que Didier Lockwood,Thomas Fersen, David Krakauer, Céline Dion, Henri Salvador, Michel Legrand, Sylvain Luc, ou encore Zaz avec laquelle il effectuait récemment le tour du monde.

Première manifestation d’une liberté souhaitée, l’album « Folklores imaginaires » lui permet en 2005 d’aborder la composition de la même façon que l’improvisation, au rythme de la danse intérieure qui l’anime. Le recueil « Espaces croisés », célébré par toute la profession, prend le relais quatre ans plus tard.

Les projets se sont enchaînés depuis : « Danse avec Bartók », « Confluence », « Nomade sonore » (2015) dont chaque note raconte le besoin d’itinérance de son créateur ; « Body & Blues » (2017), une conversation avec le blues, par-delà les cultures, avec la voix de Harrison Kennedy, membre original du groupe de soul « Chairmen of the Board ».

Cette rencontre fertile pousse aujourd’hui Éric au dépouillement apparent de Tree O, son dernier projet en date réalisé en collaboration avec le claviériste Christophe Cravero et le batteur/percussionniste Zaza Desiderio. Par son approche mélodique, ce travail ouvre la voie à « Mother of Pearl », un croisement entre son saxophone baryton et l’accordéon de Daniel Mille.

À l’image du rêve, la musique d’Éric Séva est un condensé d’imaginaire qui autorise ce partenaire essentiel qu’est le public à voyager librement dans son sillage. Il se produira pour la première fois en solo sur un Festival de Jazz, avec ce métissage culturel et ce bonheur constamment renouvelé.

Musicien :
Eric SEVA  : saxophone

Réservez

SANDRA NKAKE ( ELLES )

19/12/2020 - 19:00 à 20:15
CCM Jean Gagnant
7 avenue Jean Gagnant - 87000 Limoges
En savoir plus

[ELLES] ce sont des chansons écrites et composées par des femmes qui ont résonné en moi. Au-delà de ces chansons ce sont leurs interprètes qui m’ont donné la force d’être ce que je suis, à mon tour une chanteuse, une femme. C’est un spectacle qui interroge notre rapport à la musique et notre capacité à y trouver de quoi être plus fort.e.

Afin d’essayer de partager au mieux l’essence des mélodies et des textes, j’ai choisi de m’accompagner de ma simple guitare complétée par deux instruments acoustiques la flûte traversière et le violoncelle.

Pour construire le répertoire de [ELLES] j’ai eu envie de bouleverser les habitudes, de me placer du côté du public et de m’interroger en tant que spectatrice et auditrice de chanson. Je me suis donc posé la question de savoir quelles chansons ont accompagné mon parcours de vie.

Musiciens :
Sandra NKAKE : Guitare, Chant
Jî DRÛ: Flute traversière, Chant
Paul COULOMB : Violoncelle, Chant
Alan LE DEM : Son
Diliana VERKHOFF : Lumières

 

Réservez

LAURENT COULONDRE "MICHEL ON MY MIND"

20/12/2020 - 15:00 à 16:30
Opéra de Limoges
48 Avenue Jean Jaurès - 87000 Limoges
En savoir plus

Laurent Coulondre, la nouvelle sensation du piano hexagonal, rend hommage à l’un des musiciens qui a le plus marqué son parcours de musicien et de jazzman : Michel Petrucciani. Pour être à la hauteur du 20ème anniversaire de la disparition de ce géant et de cette sublime harmonie intergénérationnelle voguant entre modernité et tradition que Michel Petrucciani promouvait, Laurent Coulondre s’entoure de Jérémy Bruyère (basse et contrebasse) et Martin Wangermee (batterie) pour faire revivre le répertoire du pianiste aux os de verre, et nous montre – s’il en était besoin – que le jazz est un langage qu’il maîtrise de mains (gauche incluse) de maître. Nous nous réjouissons de l’accueillir pour un 4ème concert en leader qui s’annonce… Explosif.

Musiciens :
Laurent COULONDRE : Piano
Jérémy BRUYÈRE : Basse et Contrebasse
Martin WANGERMEE : Batterie

 

Réservez